Accès direct au contenu

Perdus dans les airs

ASSE : les Verts ont une grosse faiblesse

ASSE : les Verts ont une grosse faiblesse

Saint-Etienne ressasse son match nul face à Montpellier (1-1). Les Verts ne sont pas parvenus à faire le break et ont été repris sur un coup de pied arrêté. Une très mauvaise habitude.

Montpellier semblait un dauphin de Paris abordable dimanche à Geoffroy-Guichard. Sans Younes Belhanda, et au dernier moment Vitorino Hilton dont les papiers n’étaient pas en règle, les Héraultais n’ont pas affiché la même maîtrise que lors des rencontres précédentes. Mais les Stéphanois n’en ont que peu profité. L’ASSE a manqué les opportunités de « tuer »le match avant d’être repris sur coup de pied arrêté. Un schéma qui commence à lasser les Verts.



Les Verts méritaient la victoire ?
« Si on concrétise nos occasions, ça peut faire un score élevé pour Montpellier. On prend encore un but sur coup de pied arrêté, c’est rageant ! », peste Loris Néry. « On prend un but sur coup de pied arrêté qui était évitable. On a même eu un ballon pour faire le 2-0 et le gardien adverse a de la réussite : il l’enlève avec la cuisse ou la hanche. On a essayé de produire du jeu, mettre de l’intensité. C’est vrai que l’on est déçu car on n’est pas récompensé des efforts ! », lui fait écho Florent Sinama-Pongolle.

L’ASSE fébrile sur les coups de pied arrêtés
« Là encore c’est un coup de pied arrêté, ça fait beaucoup ! Il faut continuer à travailler pour progresser dans ce domaine et ne plus perdre de points à cause de cela », pointe aussi Fabien Lemoine. Les Verts avaient ainsi concédé l’ouverture du score face à l’OL sur corner. Les Stéphanois se souviennent aussi de l’égalisation toulousaine à la suite d’un corner lors de la 7e journée ou d’un but pris aussi sur corner à Lorient la journée précédente.

Christophe Galtier sait quoi travailler durent la trêve internationale.