Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde Brésil 2014 - Mandanda : « J’aurais pu risquer une paralysie »

Steve Mandanda

Au micro de RMC, Steve Mandanda est revenu sur ses 48 heures à l’hôpital suite à son choc avec Yatabaré : « Ça été très, très douloureux. La première nuit, j’ai mal mais je suis bien entouré. Dans la nuit, je me dis que ce n’est qu’un coup et que, dans deux ou trois jours, je vais aller mieux et pouvoir retrouver les terrains. Mais le dimanche matin, tout bascule. Quand le neurochirurgien vient me voir et me diagnostique une fissure aux cervicales, ça me fait très peur. Et quand il m’annonce que c’est mort pour la Coupe du monde, c’est une grande douleur, une énorme déception. Je prends conscience de la gravité des évènements quand le docteur me dit que si je n’avais pas été aussi costaud, j’aurais pu risquer une paralysie. »