Accès direct au contenu

Foot - Chelsea

Chelsea - Polémique : Quand Mourinho pousse un coup de gueule sur Diego Costa !

Suspendu pour trois matchs après visionnage pour avoir provoqué Laurent Koscielny et Gabriel Paulista lors de la rencontre remportée par Chelsea face à Arsenal (2-0), José Mourinho est monté au créneau.

Souvent décrié pour ses provocations répétées sur les terrains en Premier League, Diego Costa avait de nouveau récidivé samedi dernier face à Arsenal (victoire 2-0 pour Chelsea) en ayant deux discussions houleuses avec Laurent Koscielny, mais surtout avec Gabriel Paulista, lui expulsé pour avoir répliqué physiquement à l’Espagnol. Finalement suspendu trois matchs par la commission de discipline du championnat anglais, Costa a vu son adversaire brésilien se faire blanchir par le même comité. Une situation qui a fait réagir José Mourinho en conférence de presse.

« UNE DISCUSSION D’HOMMES »

« Nous savons maintenant que répliquer physiquement est maintenant autorisé. Vous pouvez le faire. Vous ne pouvez pas comparer une jambe presque cassée avec une discussion d’hommes. C’est ce que c’était, une discussion d’hommes. Je ne sais pas si l’équipe pourra surmonter la suspension de Costa. Chaque fois que vous perdez un joueur, ce n’est pas bon pour l’équipe et c’est même plus facile d’accepter une blessure. Parce qu’une blessure fait partie du jeu et nous devons être mentalement prêts pour ça. Mais ce genre de situation fait bien plus mal et l’équipe est évidemment blessée. » a notamment déclaré José Mourinho mercredi après la victoire de Chelsea contre Walsall (D3 anglaise) en Capital One Cup.

WENGER ÉTAIT REMONTÉ

« Costa peut faire ce qu’il veut, il s’en sort toujours. Les images le montrent, c’est un comportement inacceptable. Juste avant l’expulsion, il frappe deux fois Koscielny au visage, puis il le jette au sol. Honnêtement, je ne comprends pas comment il a pu rester sur le terrain. Je ne conteste pas le rouge de Gabriel, il a eu tort de réagir, mais Costa ne peut pas toujours s’en sortir comme ça », avait confié Arsène Wenger en conférence de presse samedi sur ce fait de jeu concernant Diego Costa et Gabriel Paulista.

Articles liés