Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Pierre Ménès tacle Cabaye et lui envoie un message pour son avenir !

Très critiqué suite à sa prestation face à Lorient ce samedi, le milieu de terrain parisien Yohan Cabaye va-t-il rester encore longtemps au PSG ? Rien n’est moins sûr…

Arrivé au Paris Saint-Germain en janvier 2013 après un passage très remarqué en Premier League du côté de Newcastle, Yohan Cabaye n’a toujours pas réussi à s’imposer au sein du pléthorique milieu de terrain parisien. Souffrant de la concurrence du jeune et talentueux Marco Verratti, l’ancien joueur du LOSC est particulièrement critiqué depuis sa prestation médiocre lors de la victoire du PSG à Lorient ce samedi (2-1). À tel point que l’avenir du Français fait aujourd’hui débat…

« C’EST UN ÉCHEC, IL FAUT QU’IL RETOURNE EN ANGLETERRE ! »

Présent sur le plateau du Canal Football Club ce dimanche, Pierre s’est montré très clair avec le Parisien. « Pour jouer davantage il faut le mériter, et il ne le mérite pas ! Pour moi c’est un échec. Ça peut arriver, c’est un mauvais choix de carrière. Il a une cote invraisemblable en Angleterre, il faut qu’il y retourne ! Je suis persuadé que si tu mets le nom de Cabaye sur le marché anglais cet hiver, il y a cinq ou six clubs qui lui font une offre ! Et Rabiot a prolongé, la coïncidence me paraît un peu… Ce que je sais, c’est que le joueur qu’on a vu hier avec le n°4 ne mérite pas d’être au PSG comme titulaire », a-t-il déclaré.

« QUE BLANC LEUR AIT MIS UNE SOUFFLANTE ? LA MOINDRE DES CHOSES »

Le consultant de Canal+ a également évoqué le coup de gueule poussé par Laurent Blanc à la mi-temps du match à Lorient. « Je ne sais pas si c’est bizarre, mais il était temps ! Il était temps qu’il se montre un peu… Je le connais un peu, il est excessivement calme, mais dans excessivement calme il y a excessif… Qu’il leur ait mis une bonne soufflante, c’était la moindre des choses après cette première mi-temps pitoyable. Il y a clairement des joueurs qui ne sont pas au niveau du PSG, qui n’ont rien ou pas grand-chose à faire là », a-t-il lâché.

Articles liés