Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Blanc, Angleterre… Cabaye se livre sur sa situation !

Appelé par Didier Deschamps, Yohan Cabaye vit un début de saison délicat avec le Paris Saint-Germain. Il s’est confié dans les colonnes de L’Equipe.

Dans l’ombre de Thiago Motta, Marco Verratti ou encore Blaise Matuidi, Yohan Cabaye ne dispose pas d’un temps de jeu exceptionnel depuis son arrivée dans la Capitale. S’il avoue que la situation le dérange, l’international français ne baisse pas les bras.

PAS DE DISCUSSION AVEC BLANC

« J'ai besoin de jouer, c'est vrai. Après, quand je suis sur le terrain, dès que ça se passe un peu moins bien, j'ai l'impression que... hop, je ressors direct. Je sais aussi que le staff a des choix à faire et je les respecte (…) Mais je n'ai pas envie de perdre confiance. Un entraîneur est en place, il faut respecter ses choix, mais je n'abdique pas. J'ai du caractère et le but est de montrer sur le terrain ce dont je suis capable. Si j’ai parlé avec Blanc ou Gasset ? Non. Mais que voulez-vous qu'ils me disent ? J'ai vingt-huit ans, je ne débute pas dans le métier. Je ne changerai pas mon style de jeu maintenant. D'ailleurs, je n'en ai pas envie. Je dois, justement, faire attention à ne pas être forcé, par les circonstances, à le changer » avoue-t-il tout d’abord.

« L’ANGLETERRE ME MANQUE »

« Si je suis épanoui ? Pour être honnête, non ! C'est une situation inédite pour moi et je ne me plains pas. D'ailleurs, je ne me suis jamais plaint parce que ce n'est pas dans ma nature. La seule chose à faire est de démontrer ce dont je suis capable. Mais bon, parfois, c'est sûr que... Ce n'est pas facile. Si l’Angleterre me manque ? Oui. Cela m'arrive d'y penser mais je balaie vite cette idée parce qu'elle m'emmènerait vers quelque chose de pas très clair, encore plus bas. Et quand je suis au Parc, je retrouve cette atmosphère. J'aime ce stade, ce public, sa pelouse magnifique. »

Articles liés