Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Melina B tacle le FC Nantes

Que s'est-il passé ? Pourquoi désormais, nous évoquons Nantes avec tant de nostalgie ? Parce qu'avant le FC Nantes c'était un club "cadre" de la division 1 qui se battait sur tous les tableaux.

 A son actif, huit titres de Champions de France et trois Coupes de France. C’était même le nom d’un système de jeu : le fameux "jeu à la Nantaise" où les joueurs, sur le terrain, se trouvaient les yeux fermés ! Vous vous souvenez ?

"Ca ", c’était avant l’entrée dans le 21ième siècle… Le 21ième siècle, celui du progrès. Je dis non, non, non ! Les années 2000 ont vu Nantes régresser au contraire ! Ou du moins faire l’accordéon entre la Ligue 1 et la Ligue 2 sans jamais convaincre.

 Aujourd’hui, le FC Nantes c’est une gestion administrative et sportive calamiteuse, entre un actionnaire, Kita, qui s’estime mal entouré et un entraîneur, Furlan, non soutenu. C’est un effectif surchargé, coûteux et parfaitement improductif. Ce sont des frictions entre joueurs, à défaut d’une émulation saine. C’est aussi un divorce consommé entre des supporters résignés et une équipe divisée. Et donc un stade déserté où s’installent des fanfares payées par le club pour faire illusion. Ah, ils l’ont le sens de l’humour !

 Au final, c’est surtout une "dé-Furlan-te" de défaites désespérante… Depuis l’installation de Jean-Marc Furlan au coaching : Nantes compte 6 défaites en 8 matchs .Les voilà donc à la 16e place du classement avec un goal average largement négatif. Il fait actuellement -8 du côté de Nantes ! Gla-gla-gla ! Comme le dirait Francis Cabrel : « Le FC Nantes : c’était mieux avant ». En effet, Francis, en effet !

 Mais que sera le FC Nantes demain ? Tournons-nous vers l’avenir…

Demain, cela risque d’être un club de National ! Ou une boutique de produits dérivés invendables ! Non, restons optimiste… Cela sera un club en reconstruction qui va réclamer du soutien pour monter « une équipe qui fait corps » dixit Furlan.

 Mais corps autour de QUI ? Là est la véritable question !

 La lignée Kita deviendra t-elle hégémonique avec le dernier né, Franck. Si, comme on le dit, « l’espoir réside dans la jeunesse », laissons-lui une chance, à ce jeune de descendre le club Nantais en CFA !