Accès direct au contenu

Foot - ASSE

Derby ASSE-OL : Ce qu’il s’est vraiment passé entre Aulas et Ruffier

Ce mardi, Le Parisien consacre une petite partie de sa page sports au récit de l’altercation entre Stéphane Ruffier et Jean-Michel Aulas.

Qui a raison ? D’un côté,Jean-Michel Aulas persiste et signe : « Il y a eu une bousculade et une tentative d’agression du médecin qui a probablement dit des choses qui ont heurté tout le monde. J’ai essayé de m’interposer avec mes modestes moyens physiques et la puissance physique du gardien de Saint-Etienne n’est pas contestable. Stéphane Ruffier m’a envoyé valdinguer contre le mur. » De l’autre, Stéphane Ruffier accuse le président lyonnais de menteur. Le Parisien fait intervenir différents acteurs de la scène.

« TOUT LE MONDE CALMAIT TOUT LE MONDE »

À l’origine de la polémique après avoir crié « On est chez nous », le médecin de l’OL a témoigné dans les colonnes du Parisien : « Ça part de moi. Ça fait onze ans que je suis dans le foot et onze ans que je gagne à Saint-Etienne. J’ai eu le tort de le faire remarquer. Je m’en suis excusé immédiatement. J’ai voulu m’expliquer avec Fabrice, que je connais. Ensuite, il y avait de l’adrénaline, mais au final tout le monde calmait tout le monde. » L’entraîneur des gardiens stéphanois confirme : « Le médecin a eu une parole déplacée. Mais à aucun moment je ne l’ai frappé. Je n’ai jamais eu l’intention de le faire. »

« PAS EU D’ÉCHANGE DE COUPS »

Alors que le président lyonnais a évoqué « une bagarre » et « une agression », son médecin ne va pas vraiment dans son sens : « Le président déclare ce qu’il veut, mais je n’ai pas été agressé et il n’y a pas eu d’échange de coups ». En ce qui concerne Stéphane Ruffier, plusieurs témoins dont certains Lyonnais indiquent que Jean-Michel Aulas en a rajouté. Un dirigeant lyonnais a décidé de monter au PC sécurité du stade pour visionner les événements : « Sur les images, on ne voit aucun coup échangé » affirme une source. Fin de l’épisode ?

Articles liés