Accès direct au contenu

Foot - ASSE

ASSE - Galtier : « On a donné une bonne image des Verts »

Christophe Galtier, ASSE

Large vainqueur de Reims cet après-midi (4-0), l’ASSE a redoré quelque peu son image, pour le plus grand bonheur de Christophe Galtier.

Pointée du doigt par le monde du football français pour le comportement violent de certains de ses supporters le week-end dernier à Nice, l’ASSE a vécu une drôle de semaine, malgré la victoire acquise en terre niçoise. Vainqueurs convaincants de Reims cet après-midi (4-0), les Verts ont su faire abstraction du contexte pour donner une belle image du club, assure aujourd’hui l’entraîneur Christophe Galtier.

« ON A RETROUVÉ DES VALEURS INDISPENSABLES ICI À SAINT-ÉTIENNE »

« C'est une belle après-midi avec de bonnes conditions de jeu par rapport à une période difficile au plan climatique. Il faut remercier la Ligue d'avoir avancé le match à 15h. Nous avons vécu une semaine au cours de laquelle nous avons très peu parlé de football, c'était l'actualité, mais j'ose espérer que ce soir, nous avons donné une bonne image de ce que peuvent être les Verts. Nous n'avons pas livré un match extraordinaire face à un adversaire difficile à manœuvrer à l'extérieur où il n'avait perdu qu'une fois cette saison. Nous avons retrouvé les valeurs indispensables ici à Saint-Etienne : solidarité, détermination, envie d'en découdre. C'était un match âpre, engagé, dans un bon état d'esprit. Je suis très satisfait de l'esprit du groupe. C'est une bonne victoire », a déclaré le technicien stéphanois après la rencontre.

« LES KOPS ONT RÉPONDU PRÉSENTS »

« J'ai trouvé une bonne ambiance. Les kops ont répondu présent comme les tribunes. Il y avait peut-être un peu moins de monde que prévu par rapport à l'horaire (24 109 spectateurs au lieu de 30 000 attendus). Mais qu'est ce que c'est agréable de jouer à cette heure-ci. Cela amène de telles après-midis, il faut continuer. C'était une bonne décision d'avancer le match car je suis sûr qu'en soirée le terrain aurait été gelé. Cela aurait été compliqué pour les gens de venir et encore plus de repartir. C'est plus agréable. Pour rester dans l'actualité, s'il y a des débordements, c'est plus clair le jour (pour intervenir) », a-t-il ajouté.

Articles liés