Accès direct au contenu

Prestation convaincante

Euro 2012 : Klose, le remplaçant parfait de Gomez

Miroslav Klose

Miroslav Klose était titulaire ce soir, contre la Grèce. Une surprise concoctée par Joachim Löw, qui avait fait beaucoup parler durant l'avant-match. Une tactique qui a portée ses fruits, puisque l'attaquant de la Lazio s'est encore montré à son avantage, marquant le 3ème but de la Mannschaft.

C’était le joueur le plus scruté de ce quart de finale entre l’Allemagne et la Grèce. Titulaire surprise en lieu et place de Mario Gomez, Miroslav Klose devait montrer à tout le monde que le choix de Joachim Löw était le bon. Et dès le début du match, l’attaquant de la Lazio a eu les opportunités d’ouvrir le score. Dès la première minute, servie par Özil dans la surface, Klose a été devancé par Sokratis. Deux minutes plus tard, c’est Marco Reus qui cherchait le joueur de 34 ans, mais mettait le ballon dans son dos.

Enfin buteur… de la tête
Par la suite, l’ancien Bavarois n’a pratiquement plus touché de ballon, même si c’est lui que ses partenaires ont recherché lors des phases offensives. Lorsqu’ils passaient par les ailes, les Allemands cherchaient son jeu de tête très efficace pour débloquer la situation. Sur les phases passant par l'axe, le natif d’Opole en Pologne servait de pivot, servant ses partenaires dos au but, comme sur la frappe de Khedira à la 6e minute de jeu. Pour autant, Klose disparaissait de la partie, jusqu’au but de Philipp Lahm (39e). A partir de là, le Laziale a commencé à décrocher, pour récupérer un maximum de ballons. Une tactique qui aurait pu porter ses fruits, lorsqu’il obtient un corner, après avoir pris le ballon sur le côté droit et éliminé Papadopoulos, ou lorsqu’il fait une remise un peu longue pour Marco Reus à la 52e.

Malgré l’égalisation grecque à la 55e, la Mannschaft et Klose en particulier n’ont pas changé de tactique. Ce qui a finit par payer pour le meilleur buteur allemand en activité. A la 67e minute, sur un coup-franc excentré de Mesut Özil, l’attaquant s’est élevé plus haut que tout le monde et a devancé Sifakis. Son 64ebut en 120 sélections, qui aurait pu se transformer en 65e une minute plus tard si sa frappe n’avait pas été repoussée par le portier grec. Transfiguré, Miroslav Klose a alors retrouvé ses jambes de 20 ans, et a multiplié les courses, jusqu’à cette 75e minute, où parti à la limite du hors-jeu, il bute sur Sifakis qui ne peut que repousser sur Reus pour le quatrième but allemand. Joachim Löw avait réussi son pari, il a pu donc faire sortir son numéro 11 à la 78e pour qu’il reçoive une belle ovation (méritée) de la part du public de Gdansk. Sera-t-il la en demies ? En tout cas, Klose a marqué des points ce soir, même si Mario Gomez reste le titulaire en attaque de l'équipe allemande pendant cet Euro, qui l'a vu briller pour le moment. 

Rémi dos Santos