Accès direct au contenu

Tensions

Cruyff wenger le combat des chefs

le10sport

Le nouvel entraîneur de la sélection catalane a communiqué la liste de la sélection appelée à affronter l'Argentine au Camp Nou le 22 décembre, et elle ne fait pas que des heureux.

Il n'y a pas de fumée sans feu. Et à ce petit jeu, Johan Cruyff n'a pas froid aux yeux. Pour sa grande première à la tête de la sélection catalane le 22 décembre au Camp Nou face aux Argentins, l'ancien entraîneur du Barça a convoqué Cesc Fabregas malgré les réticences soutenues d'Arsène Wenger. Il semblerait que l'ancien maître à joueur de la sélection hollandaise manie avec une certaine aisance la stratégie de la sourde oreille. Résultat, Cesc Fabregas a été convoqué en sélection tout comme six joueurs du FC Barcelone dont Piqué, Puyol et Xavi. Un groupe qui, incontestablement présente beaucoup de qualité, mais match amical ou pas face à l'Argentine, Arsène Wenger ne souhaite absolument pas entendre parler d'un départ de son capitaine vers la Catalogne pour jouer le 22 décembre prochain. «Il y a une demande pour Cesc tout comme il y en a une pour cinq ou six joueurs. Nous jouons le 27 décembre et je vais pas reposer des joueurs afin qu'ils soient prêts pour jouer un match amical», a fustigé le manager des Gunners. Ce dernier a affirmé de manière catégorique avoir cherché à contacter Johan Cruyff sans que celui-ci ne soit accessible pour autant. Difficile de ne pas prêcher la paroisse de l'ancien entraîneur de l'AS Monaco, tant ses revendications se révèlent fondées, surtout avec le calendrier démentiel en cette fin d'année anglaise! Le bras de fer est engagé, reste à savoir si il s'agira d'une « happy end » pour l'Alsacien ou d'un ultime camouflet...