Accès direct au contenu

Affaire Boudebouz

Boudebouz pris a partie en Algerie

le10sport

Ryad Boudebouz fait couler beaucoup d'encre en Algérie suite à son absence au stage de l'équipe nationale. Le Sochalien est clairement dans le viseur de Vahid Halilhodzic. Ça craint.

Lors du dernier stage à Marcoussis, Vahid Halilhodzic, le sélectionneur de l’Algérie, a dévoilé la liste des joueurs pour affronter la Tanzanie le 3 septembre prochain pour les éliminatoires de la CAN 2012. Liste où ne figure pas Ryad Boudebouz. Petit rappel des faits. Avant le rassemblement au centre de Marcoussis, le jeune milieu de terrain de Sochaux était appelé à participer au stage mais ne s’y est pas rendu, invoquant une blessure. Cette dernière aurait dû être constatée par le staff médical de l’équipe nationale pour savoir s’il pouvait rester ou rentrer à Sochaux. Ce stage permettait aux Algériens de se regrouper pour mieux se connaître et notamment rencontrer le nouveau sélectionneur et ses méthodes.

« Donneurs de leçon écervelés à la limite de la lâcheté »
De ce fait, il a commis une erreur, selon Halilhodzic. Résultat des courses, Boudebouz paie cash sa non présence au stage et n’est pas retenu pour le match contre la Tanzanie. Là n'est peut-être pas le pire. Sur certains sites algériens, Boudebouz est insulté par des supporters très en colère qui ont dû rater un épisode. Son manque de patriotisme est montré du doigt. Le site Le Buteur a d'ailleurs viviement réagi à ce manque de respect vis-à-vis du Fennec : « S’il s’agissait de gens mûrs et sages qui argumentent leurs propos, cela pourrait passer, mais il est malheureux de constater que la plupart des donneurs de leçons sont des écervelés qui poussent l’opprobre jusqu’à douter du patriotisme du jeune joueur de Sochaux. Aller jusqu’à attenter à l’intégrité morale d’un joueur tout en se réfugiant derrière l’anonymat d’un écran d’ordinateur, c’est à la limite de la lâcheté ». Preuve que certains ont dû dépasser les bornes de l'acceptable.