Accès direct au contenu

Foot - Bayern Munich

Bayern Munich - Domenech : « Ce que fait Guardiola au Bayern, c’est bluffant ! »

Raymond Domenech

Amateur du beau jeu, l’ex-sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, a tenu à saluer le travail réalisé par Pep Guardiola sur le banc du FC Barcelone et du Bayern Munich. Alors que le FC Barcelone a récemment enchaîné deux défaites (face à Bilbao 1-0 en Liga, puis face à l’Ajax 2-1 en Ligue des Champions), les hommes de Gerardo Martino se sont fièrement relancés face au Celtic Glasgow (6-1) cette semaine. Seulement, la presse espagnole ne cesse de critiquer le jeu employé par les Catalans et le fameux tiki-taka, très cher aux Blaugrana. Lors d’un entretien accordé à la FIFA, Raymond Domenech à lui, défendu le football pratiqué par le champion d’Espagne.

Barcelone - Domenech : «Ceux qui critiquent le Barça devraient changer de sport !»

« GUARDIOLA A ÉTÉ IMPRÉGNÉ DE CETTE CULTURE »
« Je rappelle tout de même qu’avant Guardiola, Barcelone jouait déjà de la même manière. C’est la tradition de jeu néerlandaise qui avait été importée du temps de Johan Cruyff et développée depuis au club. Guardiola a été imprégné de cette culture lorsqu’il était joueur, d’autant qu’il était milieu défensif, au cœur de l’action et du mouvement. C’est un système basé sur la solidarité qui fonctionne si tout le monde fait les efforts en même temps, au bon endroit, au bon moment. » Selon l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, Pep Guardiola, actuellement sur le banc du Bayern Munich, réalise un travail plus que parfait du côté de la Bavière.

« C’EST INTELLIGENT DE LA PART DU BAYERN »
« Qu’il soit parvenu à importer cette culture au Bayern, oui, c’est bluffant ! On les voit jouer court, redoubler les passes alors que ce n’est pas dans leur tempérament au départ. Cela dit, c’est faisable avec des joueurs de très haut niveau comme il a à Munich. Il amène son bagage tactique dans une équipe championne d’Allemagne et d’Europe, c’est costaud. Cela demande des convictions très fortes et une capacité à instiller des petites touches ça et là dans le jeu. J’ai trouvé que c’était intelligent de la part du Bayern d’avoir changé de style d’entraîneur après le triplé. Quand vous avez tout gagné, si vous reprenez les mêmes, ce n’est que de la répétition donc il y a un risque d’usure. Là, la culture change, donc les joueurs sont amenés à s’interroger et cela pousse à plus de concentration pour adhérer au projet. »

Articles liés