Foot - Mercato - PSG
Grande nouvelle pour Al-Khelaïfi avec le fair-play financier ?

Soumis aux contraintes du fair-play financier lors du dernier mercato estival, le PSG devrait de nouveau contrôler ses dépenses cet été. Mais l’UEFA devrait lâcher du lest à partir de 2016… Une très bonne nouvelle pour Nasser Al-Khelaïfi.

C’est un fait, le PSG a manqué l’occasion de frapper fort l’été dernier puisque le transfert d’Angel Di Maria avait finalement capoté à cause du fair-play financier, et le club de la capitale s’était finalement « contenté » des arrivées de David Luiz (50M€) et Serge Aurier (prêt avec option d’achat). Qu’en est-il pour cet été ? Le PSG aura-t-il encore les mains liées sur le marché des transferts ' L’Equipe apporte des révélations capitales sur ce sujet ce mardi.

RETOUR À LA LIBERTÉ EN 2016 ?

Selon le quotidien sportif, le prochain comité exécutif de l'UEFA devrait pencher en faveur du PSG et des autres clubs concernés par le fair-play financier, puisque l’instance européenne devrait se monter plus flexible sur ce sujet : « Il est en effet probable que ce système qui réclame aux clubs un équilibre entre leurs dépenses et leurs recettes soit amendé afin de permettre aux investisseurs crédibles de ne pas être bloqués par un cadre trop rigide. Dans le détail, il est prévu que l'UEFA, par le biais de la chambre d'instruction de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC), puisse accepter un déficit momentané pour peu qu'on lui présente un plan sur trois ou quatre ans avec un prévisionnel sérieux de hausse des recettes », précise l’article de L’Equipe. Cet assouplissement devrait être effectif en 2016.

« ON VA ALLÉGER LES CHOSES »

Michel Platini, le président de l’UEFA, a apporté des précisions sur ce sujet sur RTL : « Je pense qu'on va alléger les choses,. Ce sera le comité exécutif qui décidera s'il y a un allégement. Mais vous le saurez au mois de juin ». Il poursuit ce mardi dans les colonnes de L’Equipe : « Le fair-play financier a permis une baisse sensible des pertes des clubs européens C'est une grande réussite. Maintenant, il y a peut-être des choses à affiner, car au départ on est partis d'une feuille blanche. Un groupe de travail planche depuis des mois. Il va faire des propositions qui seront présentées au comité exécutif. C'est lui qui va décider si on allège un peu notre système ou pas. Moi, j'ai plutôt tendance à penser qu'on va alléger ». De quoi soulager Nasser Al-Khelaïfi et le PSG

Articles liés