Accès direct au contenu

Back stage

Roland-Garros : Karine Ferri éblouit les coulisses

Karine Ferri

Durant la quinzaine, Le 10 Sport vous invite dans les coulisses des Internationaux de France à Roland-Garros. Indiscrétions et anecdotes, tout ce que vous ne verrez pas à la télé... 

Bruguera au Barça, ça aurait pu se faire !
Sergi Bruguera, double vainqueur des Internationaux de France (1993, 1994) et finaliste malheureux en 1997, a révélé une étrange anecdote concernant le football. « Je suis fan du Barça depuis de longues années, a-t-il confié sur le site officiel de Roland-Garros. J’ai même failli devenir vice-président. Je m’étais présenté sur une liste mais on avait terminé troisième derrière celle de Laporta ».

Un Jeroboam qui fait jaser
Cette année, les vainqueurs homme et femme du tournoi auront droit à un cadeau pétillant : une bouteille de champagne chacun. Et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit d’un Jeroboam (l’équivalent de 3 litres). Le problème, c’est que ce prix sera décerné en coulisses, loin des caméras, Loi Évin oblige. Et histoire d’avoir la tête qui tourne pour fêter la fin de la quinzaine en beauté !

Le drôle de patate de Shvedova
Yaroslava Shvedova, sortie des qualifications mais éliminée par Petra Kvitova en quarts de finale de Roland-Garros, n’en pouvait plus. Pour prendre des forces, elle aurait dû abuser de son plat préféré : la purée de pomme de terre. « J’en raffole, dès qu’il y en a, j’en mange. Je ne peux pas me retenir, a-t-elle avoué sur le site officiel de Roland-Garros. Mais attention, elle doit être cuisinée à la façon russe ».

Les belles étaient de sortie
Plus le tournoi avance, plus le Village voit arriver des VIP sexy. Ce mercredi, Vanessa Demouy, Karine Ferri, Cécile de Ménibus, Mélanie Maudran et Zoé Félix se sont bousculés au portillon. Inutile de dire que les crépitements de flash se sont multipliés.