Accès direct au contenu

Anti-Barça

Real : un nouveau dérapage de Mourinho ?

Définitivement en vacances après son rôle de consultant pendant l’Euro, José Mourinho ne s’empêche pas pour autant de faire la une des journaux. Et c’est dans la rubrique « faits divers » que l’entraîneur du Real apparait une nouvelle fois. A tort ?

Ne jamais sous-estimer la haine de José Mourinho envers le Barça ! Un couple de jeunes mariés en a peut-être fait la terrible expérience lors de son retour de voyage de noce. Du rêve à la réalité, ils seraient passés en quelques heures des mots doux en amoureux aux insultes de l’entraîneur portugais. Bizarrement, c'est Mundo Deportivo, quotidien catalan, qui raconte les faits.

Mourinho aurait péter un plomb
Tout aurait commencé à Miami lorsque le couple « just married » monte à bord de l’avion, et passe par la classe affaire pour rejoindre leur siège. Anna et Xavi reconnaissent alors José Mourinho en compagnie de sa famille. Plus admiratrice du toque catalan que des fulgurances madrilènes, Anna aurait alors lancé un « Força Barça » sans importance sur le moment puisque l'ancien entraîneur de Porto ne se retounre même pas, mais lourd de conséquence par la suite.

Car la situation se serait embrasée à la descente de l’avion, à la sortie duquel la famille Mourinho attend patiemment le couple pour lui dire sa façon de penser. Menaçante, c’est madame Mourinho qui lance les hostilités en reprochant au couple de les importuner pendant leurs vacances. Le couple demande alors à la famille de ne pas accorder trop d’importance à la plaisanterie… Il n’en fallait pas plus au Special One pour entrer en scène : « sale p… ! (…) grosse truie ! » Toujours aussi habile dans sa communication, Mou poursuit en menaçant la jeune femme : « Si tu avais été un homme, je t’aurais frappée ! », lui aurait-il lancé à face, avant l’intervention du mari.

Viva Bayern!
C’est mal connaître Mourinho, pourtant accompagné de ses enfants : « Toi tu te tais, parce que toi je peux te frapper ! » Choqué, le couple choisit de ne pas répondre, et laisse la famille du Portugais ajouter quelques insultes (« imbéciles, idiots… »). Des témoins allemands de la scène seraient ensuite venus s’occuper des jeunes vacanciers, se permettant une petite plaisanterie : « Si on avait su, on aurait crié "Viva Bayern ! " » La presse madrilène a totalement réfuté cette histoire, inventée de toutes pièces par les Catalans selon sa version. La saison peut déjà commencer en Espagne.

Eric Bethsy