Accès direct au contenu

Seul au monde

Présidentielles : Le Graët approuve la taxe Hollande

Soutien affiché à François Hollande, Noël Le Graët, ancien maire PS de Guingamp, n’est pas d’accord avec Frédéric Thiriez et approuve totalement la fameuse taxe Hollande. Contrairement au foot français...

Comme 78,41% d’entre nous, Noël Le Graët, le président de la FFF, s’est rendu aux urnes dimanche pour voter lors du 1er tour de l’élection présidentielle. Pour qui ? Si on vous dit qu’il a été maire PS de Guingamp de 1995-2008... Toujours pas ? Il vous le dit lui-même alors, dans un entretien accordé au Monde daté de mardi : « A titre personnel, j'avais annoncé que je soutenais François Hollande pendant la primaire. Je n'ai évidemment pas changé d'avis. J'ai beaucoup d'affection pour sa personnalité et pour ce qu'il représente. » Sans oublier, bien évidemment, de rappeler que sa « sensibilité politique ne se conjugue pas avec le rôle de président de la FFF au quotidien », qu’il existe « une frontière très claire entre la vie privée et la mission de gouvernance du football français. »

Le Graët n’est pas d’accord avec Thiriez
Vous l’aurez donc compris, contrairement à une grande partie du football français, dont le président de la LFP Frédéric Thiriez, qui juge que la taxe Hollande ferait fuir les meilleurs joueurs de Ligue 1, Noël Le Graët y est entièrement favorable. « Non, je ne partage pas son avis, a-t-il indiqué. Tous les pays européens sont bien obligés d'adapter leur fiscalité au remboursement de la dette. Et nos voisins, très preneurs de footballeurs, sont aussi, voire plus, en difficulté. Les footballeurs font partie des hauts revenus. Et on ne peut pas imaginer, que même en Espagne, les footballeurs puissent être traités différemment que les cadres supérieurs ou les chefs d'entreprise. Même s'il n'y aura pas d'uniformisation, il est probable que la fiscalité des uns et des autres se rapprochera. »