Accès direct au contenu

Vips - Médias

EXCLU : Wenger à BeIn Sports, ça avance mais…

Dans les colonnes du 10 Sport, actuellement en kiosque, on apprend que les discussions entre Arsène Wenger et BeIn Sports ont bien avancé. Mais tant que rien n'est signé, la prudence doit rester de mise, car d'autres chaînes sont sur les rangs.

Arsène Wenger, l'un des consultants majeurs de la rédaction football de TF1, n'est plus sous contrat - pour l'instant - avec la chaîne de la porte de Saint-Cloud. Que ce soit pour une raison financière ou plus certainement de timing dans la discussion, la direction de la chaîne privée ayant peut-être un peu tardé à dégainer sa proposition de contrat au risque de froisser un peu le manager français, peu importe au final : Wenger est pour l'instant sur le marché médiatique, et le technicien des Gunners a l'envergure et la notoriété pour intéresser de nombreuses autres chaînes…

ÇA AVANCE BIEN AVEC BEIN

Comme le10sport.com l'a révélé le 23 septembre, BeIn Sports a ouvert une discussion concrète pour s'attacher les services de Wenger dans son équipe de consultants, qui aurait bien besoin de s'étoffer. Plusieurs rendez-vous se sont tenus à Paris ces dernières semaines entre les propriétaires qataris et le conseiller du Français. Selon nos informations, la négociation a bien avancé, à tel point qu'un terrain d'entente de principe sur les termes d'un contrat serait proche d'être trouvé. 

TF1 ESPÈRE ENCORE, CANAL TENTE SA CHANCE

Cependant, rien n'est encore signé, et avec Wenger, qui prend toujours son temps avant de dire "oui", cela n'est pas anodin. L'avenir de Wenger en tant que consultant n'est donc pas encore fixé et cela susciterait de nombreuses convoitises si l'on en croit les indiscrétions qui circulent… En premier chef, il se murmure que du côté de TF1, on n'aurait pas renoncé à rattraper le coach. Certains, au sein du groupe, s'emploieraient actuellement à tenter de recoller les morceaux. Sera-ce possible ? Difficile à pronostiquer en l'état. 

D'autant que derrière BeIn, d'autres courtisans auraient commencé à frapper à la porte du manager d'Arsenal. Canal Plus aurait par exemple pris contact, mais pour Wenger, cette piste serait impossible compte tenu de ses relations privilégiées avec les Qataris et Nasser Al-Khelaïfi.

A.H.