Accès direct au contenu

Basket

EXCLU - Basket - Monclar : « Faire le lien entre la NBA et l’Euroligue »

Jacques Monclar

Jacques Monclar est la voix du basket et de la NBA en France, surtout depuis le passage de la ligue nord-américaine sur beIN SPORT la saison dernière. Pour Le 10 Sport, le consultant se confie à l’occasion du lancement de la saison.

Malgré une rentrée basket déjà lancée avec l’Euroligue, êtes-vous excité par la reprise de NBA ?Oui, il y a une excitation de la nouveauté. Même si on sait que les équipes ne sont pas spécialement prêtes. On a hâte de voir qui va se démarquer, même s’il y a un « mercato » qui va vite arriver en février. La NBA c’est quotidien, c’est plein d’histoires avec des hommes, des équipes, des villes et évidemment nos Français.C’est un peu les Galeries Lafayette la NBA, il se passe toujours quelque chose !

Créer un feuilleton quotidien avec l’émission « NBA Extra », ce n’est pas trop lourd ?On s’applique à ne pas faire un copié-collé de « NBA Action » qui nous est fourni par la NBA. On essaye d’apporter des news un peu plus décalées, de raconter nos histoires. C’est très plaisant d’avoir été les premiers à installer une quotidienne de basket dans le PAF français.

Ça vous tenait à cœur, vous avez milité à votre arrivée sur beIN pour que ce type d’émission s’installe ?C’est un peu l’inverse. Ça a été imaginé par Charles Biétry (ancien vice-président de la chaîne) et je pense que c’est un peu pour ça que je suis à beIN (Sourire). On a eu que des bons retours la saison dernière et maintenant on a envie que ça dure !

Cette saison marque aussi l’arrivée de l’Euroligue sur beIN SPORT…

Je suis très fier de ça ! C’est arrivé tard donc la mise en place s’est faite dans l’urgence mais tout le monde a bien réagi. Pour l’instant, on s’appuie sur les matchs des deux équipes françaises (Strasbourg et Nanterre) mais au fil du temps on diffusera les matchs des autres équipes aussi.

Retrouver les équipes françaises, c’est quelque chose qui doit vous tenir à cœur vous qui aimez défendre le basket hexagonal ?(Rires) Oui, c’est mon côté chauvin. Même si avec les clubs ce n’est pas tout à fait comme avec l’équipe de France. Mais on a les deux meilleurs compétitions de basket au monde, point barre ! L’Euroligue a parfois une clientèle de « talibans » qui pense que la NBA n’est qu’un show. Notre rôle va être aussi de faire le lien entre les deux compétitions et montrer aux « talibans » de l’Euroligue que la NBA c’est aussi des joueurs et un jeu fantastiques.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans LE 10 SPORT, actuellement en kiosques

Sacha Nokovitch