Accès direct au contenu

Vips - Médias

Astrid Bard : « Enquêtes de foot me permet de ne plus être frustrée »

Ce mercredi à 20h50, Astrid Bard présente la première d’ « Enquêtes de Foot » sur Canal+ Sport, un magazine mensuel qui proposera trois sujets par numéro. Une émission à l’image de la reporter qui retrouve les joies de l’enquête, la vraie !

Pourquoi avoir créé « Enquêtes de Foot » ? Vous manquiez de temps pour développer l’enquête dans le Canal Football Club ?Exactement ! Un sujet d’enquête dans le CFC, le maxi c’est 4 minutes. Ça permet de réaliser de super sujets, il y a une grosse visibilité. Mais en 4 minutes, j’étais souvent frustrée. Il reste souvent beaucoup de matières, d’angles à aborder.

Dans « Enquêtes de foot » vous aurez donc le temps d’approfondir certains sujets…Effectivement, ça permet de ne plus être frustrée (sourire). On propose 3 sujets d’environ 15 minutes par émission puis entre chaque sujet, on revient en plateau sur le reportage avec les journalistes, des invités et parfois les personnalités directement concernées par l’enquête.

Vous êtes l’image et la présentatrice de cette nouvelle émission mais avez-vous prévu de réaliser vous-même quelques enquêtes ?

Oui, c’est prévu. Pour la première émission, je n’ai pas pu mais l’objectif est que je tourne un des 3 sujets par numéro. Il faudra aussi s’aligner sur mon agenda puisque je continue mes interventions sur le CFC mais je présente également « Samedi Sport » depuis la rentrée. J’ai beaucoup de chance parce que je fais pas mal d’antenne tout en continuant de tourner mes sujets (sourire).

Pour revenir sur le CFC, lors de votre arrivée dans l’émission vous étiez censée faire de l’enquête et finalement il y a eu une majorité d’interviews…Ce n’était pas volontaire. Au fur et à mesure des sujets, on s’est aperçu que les interviews passaient bien dans le cadre du CFC. Je prends beaucoup de plaisir dans les interviews, je pense que ça se ressent et ça correspond bien au format. En plus ce sont de belles interviews, tournées comme au cinéma !

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans Le 10 Sport, en kiosques ce jeudi

Sacha Nokovitch