Accès direct au contenu

Vips

IAM : « Ibrahimovic, c’est le cache-misère du PSG »

IAM

IAM revient sur le devant de la scène avec son 6e album « Arts Martiens ». Fou de l’OM, le mythique groupe de rap s’est confié sur la saison marseillaise… et Zlatan.

Vous sortez votre 6e album six ans après « Saison 5 », pourquoi avoir attendu si longtemps ?
Akhenaton : D’abord parce qu’il y a eu plein de concerts. On était sur scène de façon quasiment continue ces dernières années. Puis surtout il y a eu nos projets solos qui nous ont pris pas mal de temps. Ce n’était pas des années creuses (sourire). Puis là, en trois mois, on a enregistré « Arts Martiens ». Tout le monde était prêt et ça s’est fait très vite.

Quelle est la signification d’« Arts Martiens » ?

Shurik’n : C’est un jeu de mots. D’abord pour l’aspect martial. C’est la rigueur. Celle qu’on s’impose quand on travaille un album. C’est un terme qui fait aussi référence à « Planète Mars », le surnom qu’on a donné à Marseille dès nos premiers morceaux de rap. Là, c’est un art de notre planète.

Vous êtes tous fans du club de foot de cette planète. Vous croyez encore au titre pour l’OM ?
Akhenaton : On n’y a jamais cru ! On connaît un peu le football et si en début de saison on nous avait dit que l’OM accrocherait la Ligue Europa, on aurait été content.

Malgré une belle 2e place pour l’OM, on sent qu’il n’y a pas d’euphorie des supporters autour de cette équipe…
Akhenaton : Parce qu’il n’y a pas d’euphorie du jeu. Parfois, la manière de jouer compte plus que le résultat. Puis l’effervescence qu’il y a à Marseille autour du football est celle de la gagne, du winner. Poulidor, ce n’est pas notre idole (sourire). 2e ça ne nous convient pas du tout. À Marseille, on ne se réjouit que pour les titres. Si l’OM finit entre la 2e et la 20e place, c’est le calme plat…

Et Zlatan Ibrahimovic au PSG, il vous impressionne ?
Akhenaton : Il leur sauve le championnat ! Le nombre de parties qu’il leur a fait gagner, c’est dingue. Alors quand je vois qu’il a été sifflé par le public du Parc des Princes, ça me fait sourire. Ibra, c’est un cache-misère du résultat. Quand le PSG joue, ça fait mal. Mais quand il n’y a pas de jeu, il est toujours là pour les sauver.

Kheops : Ce qui est sûr, c’est que sans Zlatan, aujourd’hui l’OM jouerait le titre face à Paris.

Lire l’intégralité de l’interview d’IAM dans les colonnes du 10 Sport actuellement en kiosques

Sacha Nokovitch

Retrouvez toutes les infos Vips en cliquant ici Retrouvez toute l’actualité du mercato en cliquant ici