Accès direct au contenu

Vips

EXCLU - Mouloud Achour : « Sur le terrain, Ribéry ne ment à personne »

Mouloud Acgour

Chef de bande dans « Clique », Mouloud Achour livre un tout nouveau rendez-vous culturel chaque samedi (12h10) sur Canal+. Celui qui a le numéro de Zidane et qui a déjà reçu Usain Bolt cette saison nous parle sport… À sa manière.

L’objectif de « Clique » est-il de montrer qu’il n’y a pas une culture mais des cultures ?

C’est un peu ça. La culture avec laquelle j’ai grandi est la même pour tout le monde et elles peuvent toutes se mélanger. On peut aimer lire Maupassant, écouter Booba et regarder un film de Kitano. On est fait de tout ça maintenant, il n’y a plus de barrières. Mais la genèse de « Clique » était surtout mon envie de créer un concept d’émission original. C’est un format nouveau, qui ne ressemble pas aux autres. Ce pari, on l’a relevé ! Le reste…

Le reste, ce sont des audiences moyennes qui s’expliquent aussi par une case historiquement difficile pour Canal…On a la base, maintenant il faut travailler. C’est comme pour faire un bon gâteau, au début tu mets tous les ingrédients, ensuite tu solidifies la pâte puis tu rajoutes des petites touches par la suite… Désolé pour les sportifs qui sont au régime (Rires). Pour les audiences, on a déjà relevé le défi vu qu’on a multiplié par 4 la case de l’année dernière… Mais qui partait de rien. Puis on monte chaque semaine !

Pour la première, tu as reçu un appel vidéo de Zinedine Zidane. Tu ne pouvais pas rêver mieux comme sportif pour le lancement ?

Non mais Zizou ce n’est pas un sportif… C’est une icône ! Les fois où je me suis intéressé au sport c’est quand il y avait des légendes vivantes et des mecs qui faisaient bouger les lignes. Zidane fait pait partie de cette catégorie. La boxe, je n’y connais rien, mais je suis dingue de Mohammed Ali ! Le basket, pareil, mais à l’époque d’Olajuwon, Magic Johnson et Jordan j’achetais les cartes de basket. Pour moi, les joueurs de la Dream Team étaient des super héros. Ces sportifs sont comme des scientifiques qui sont leur propre cobaye. Ils repoussent les limites de la nature humaine et de ce qu’on est capable de faire. Ils nous renvoient l’évolution de l’homme, il y a quelque chose d’assez dingue là-dedans.

Comme Usain Bolt, que tu as récemment reçu dans « Clique »…Exactement ! Mais quand j’ai rencontré Usain Bolt c’était différent parce que j’avais l’impression d’avoir en face de moi un mec de la même génération, de la même culture. On est restés discuter une heure après l’interview, on s’est revus le soir. Bolt, c’est un mec normal qui fait des choses extraordinaires. C’est passionnant ! C’est ce qu’on veut amener dans « Clqiue », remettre les « stars » dans la normalité. « Clique », ça veut dire partager, et pour partager il faut se mettre au même niveau que les gens. Bolt, ce n’est pas une star ! Hors antenne, il est pareil ! Il me fascine, comme Teddy Riner.

Qu’est ce qui te fascine chez Teddy Riner, son palmarès ou son approche du sport ?C’est l’être humain qui me fascine. Teddy se pose de vraies questions sur la vie, la société. Quand il dit qu’il va à Sciences-Po, ce n’est pas un coup de comm’ ! Une fois, je mixais dans une soirée, il était venu à 21h30 et je lui avais dit : « Teddy tu fais quoi ? Moi je ne mixe pas avant minuit ! ». Il m’avait répondu : « Non mais demain j’ai cours ! ». Quand tu vois un mec de 2m te dire ça, tu l’aimes tout de suite ! (Sourire)

Après Zidane et Bolt, quel est le prochain sportif que t’aimerais recevoir dans « Clique » ?Je rêve d’avoir une interview avec Franck Ribéry ! Je veux défendre ce mec et je le défendrai quoiqu’il arrive ! Les gens ont été très durs avec lui. C’était devenu un bouc-émissaire après Knysna. On ne demande pas autre chose à un sportif que de faire gagner son équipe. On le stigmatise alors que c’est quelqu’un qui a une autre culture, qui vient d’un autre monde. Tout le monde se fout de sa gueule alors que c’est un des plus grands sportifs français et que sur le terrain il ne ment à personne.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans LE 10 SPORT, actuellement en kiosques

Sacha Nokovitch