Accès direct au contenu

Foot

EXCLU : La soirée de M’Vila à Madrid !

Yann M'Vila

Dans son édition actuellement en kiosque, Le 10 Sport a suivi la trace de Yann M’Vila jeudi 14 février à Madrid, où son nouveau club, le Rubin Kazan, affrontait l’Atlético Madrid. Récit.

Jeudi 14 février, au coup d’envoi du huitième de finale aller de l’Europa League entre le Rubin Kazan et l’Atlético Madrid, Yann M’Vila ne figure pas sur la feuille de match. Rien à voir avec l’affaire de mœurs dans laquelle le Français se trouve embourbée. La raison ? Une douleur persistante au genou, qu’il devait aller faire ausculter le mardi suivant en Serbie, comme il nous le confiera plus tard dans la soirée.

« Je ne parle pas »

Si M’Vila passe la rencontre en tribunes, le Rubin Kazan l’emporte (0-2) sur la pelouse. Au sortir du match, alors que la totalité de l’effectif du Rubin est déjà monté dans le bus, le Français fait son apparition en zone mixte. Lunettes de vue, bas de survêtement et maillot vert floqué du numéro 33 sur les épaules, l’ex-Rennais marche dans les pas d’un membre de l’encadrement russe, mains dans les poches, le regard hagard. Interpellé pour répondre à quelques questions, surpris d’entendre parler français, M’Vila se retourne et lâche un « non, je ne parle pas », qu’il réitère devant notre insistance.

Il ne suit pas l’équipe de Rubin après le match

À défaut de grimper dans le bus de l’équipe, la nouvelle recrue du Rubin part seul, effectuant à pied les 500 mètres qui séparent le stade Vicente Calderon de l’hôtel « NH Ribera del Manzanares », situé Paseo Virgen del Puerto, où il a réservé une chambre.

Antoine Simonneau, à Madrid

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE "LA SOIREE DE M'VILA A MADRID" DANS LES COLONNES DU 10 SPORT, EN KIOSQUE DEPUIS LE 21 FEVRIER