Accès direct au contenu

Vips

EXCLU - Bilalian : « Roland-Garros ? Rien n’est indispensable »

Daniel Bilalian

Avant d’attaquer un été riche en évènements sportifs avec France Télévisions, Daniel Bilalian se confie au 10 Sport et évoque notamment l’avenir de Roland-Garros sur le service public.

France Télévisions a récemment renouvelé ses droits de diffusion du Tour de France jusqu’en 2020. Une satisfaction pour le patron des sports de la chaîne, Daniel Bilalian, interrogé dans les colonnes du 10 Sport de cette semaine, actuellement en kiosques : « Le Tour de France fait partie du patrimoine de France Télévisions, ce qui n’est pas le cas de tous les évènements. C’était donc important de le garder. » Selon Daniel Bilalian, d’autres rendez-vous majeurs du sport pourraient en effet ne plus être diffusés par France Télévisions. À commencer par Roland-Garros.

« S’il n’y a pas de suspens, Roland-Garros se situe en-deçà du Tour de France »

L’incontournable tournoi parisien ne parvient pas à détrôner la Grande Boucle aux yeux de France Télévisions : « Ça reste un événement important dans notre programmation, mais les audiences ne sont pas comparables, affirme Daniel Bilalian. Pour Roland-Garros, elles dépendent beaucoup de la présence de Français en 2e semaine. S’il n’y a pas de suspens, c’est un événement qui se situe en-deçà du Tour de France. » À tel point qu’il serait possible de voir Roland-Garros diffusé ailleurs que sur France Télévisions, qui doit faire face à une concurrence active de médias comme beIN SPORT. La réponse de Daniel Bilalian : « Rien n’est indispensable, on peut se passer de beaucoup de droits. Mais nous allons faire en sorte de le conserver. »


Lire l’intégralité de l’interview de Daniel Bilalian dans Le 10 Sport de cette semaine, actuellement en kiosques

 
Sacha Nokovitch