Accès direct au contenu

Vips

Barça : Les drôles de Nunettes de Pinto

L’histoire débute il y a un an et demi, lors d’un rassemblement de l’équipe de France. Thierry Cohen, président de la société Nunettes donne rendez-vous à Éric Abidal, un ami, pour lui offrir une paire de lunettes aux couleurs des Bleus. Le succès est immédiat. Les joueurs présents avec l’international français réclament des paires et Abidal rentre à Barcelone avec le précieux gadget. « Une fois rentré en Espagne, Abi m’envoie très vite un mail pour me dire que Pinto a un groupe de rap et qu’il veut des lunettes avec le logo de son groupe, raconte Thierry Cohen.Je lui en envoie donc une vingtaine… Deux jours après, je reçois des photos de Messi, Villa, Mascherano, Piqué, de tous les joueurs du Barça avec des nunettes ! Abidal me rappelle et me dit : ‘Pinto veut aller plus loin, il souhaite s’associer avec vous’ ». Une aubaine pour un objet jusqu’ici limité au simple goodies (objet publicitaire) des soirées parisiennes et américaines.

Pinto associé à 12%Les associés de « Nunettes » se rendent alors à Barcelone et rencontrent Pinto à qui ils proposent de s’occuper du marché espagnol.« On avait négocié au dernier étage du Camp Nou, se souvient le président de la société. On a fini par acheter la licence Nike de Barcelone, à un certain prix d’ailleurs… Mais seulement pour les lunettes. Du coup, comme on lui avait promis en amont, Pinto a fini par prendre des parts dans la boîte. » Précisément 12%. Un investissement suffisant mais qui ne s’arrête pas à l’argent.

« Il a couru avec la coupe et avec ses Nunettes »
Le portier du Barça devient la véritable égérie de la marque. « Il est devenu notre ambassadeur à Barcelone et partout dans le monde, assure Thierry Cohen. Il n’y a pas un déplacement, un match ou une promo médias où il n’a pas les lunettes sur lui. Même quand il a gagné la Coupe du roi la saison dernière, il a couru avec la coupe et avec ses Nunettes sur le nez. Quand on connaît l’audience que fait un match du Barça, c’est un super coup ! ».

Retrouvez l’intégralité de cet article dans les colonnes du 10 Sport, en kiosques actuellement.

Sacha Nokovtich