Accès direct au contenu

Interview

Astorga : « Je devais commenter la Ligue 1 ! »

david astorga

David Astorga a quitté TF1 pour CFoot pour goûter à l’animation. Mais en juin, l’aventure avec la chaîne de la Ligue se terminera… avec un goût d’amertume.

Vous avez appris l’arrêt de CFoot par voie de presse. C’est particulier comme méthode…
C’est douloureux. Ce n’est jamais agréable de l’apprendre dans le journal… surtout quand on travaille dans l’audiovisuel. Même s’il y avait un doute sur la pérennité de la chaîne à partir du moment où Al Jazeera était entré dans la danse. Avec seulement la Ligue 2 à proposer, l’offre n’était pas assez consistante. À partir du moment où les 6 matchs ont été attribués à la chaîne qatarienne, on savait que ça allait être compliqué de maintenir CFoot.

Justement, aviez-vous rejoint CFoot dans l’espoir de récupérer certains matchs de Ligue 1 ?
J’avais rejoint la chaîne parce que j’étais en rupture de banc à TF1. On me proposait dans cette nouvelle aventure de toucher à un exercice que je ne connaissais pas. À savoir le talk. En plus, si un match de Ligue 1 arrivait sur CFoot, j’étais positionné pour le commenter.

Vivez-vous la fin de la chaîne comme une trahison de la Ligue ?
Il y a un sentiment qui se rapproche de cela. En décidant de l’arrêt de CFoot, comme ça, en février… on peut penser qu’il y avait une arrière-pensée dès la création. En même temps, les clubs n’ont pas récupéré tout l’argent qu’ils espéraient donc, comme dans toute logique économique, ils essayent de réduire les coûts et donc CFoot.

L’arrivée d’Al Jazeera est-elle en train de bouleverser le monde de l’audiovisuel sportif ?
Avant il y avait une omnipotence de Canal + et finalement tout le monde s’y était un peu fait. Là, il y a une présence d’Al JAzeera sur beaucoup de droits et l’avenir nous dira si c’était bien ou pas. C’est un acteur qui arrive avec beaucoup d’ambitions. C’est une arrivée massive qui a changé la donne pour nous, pour Canal + et pour TF1.

Justement, vous faîtes partie des journalistes régulièrement cités pour rejoindre la chaîne qatarienne. Avez-vous été contacté ?
Absolument pas ! C’est un projet qui vu son ampleur et vu l’ambition du groupe Qatar Sport Invest (QSI) intéresse toute personne qui travaille dans le Paysage Audiovisuel Français (PAF). Ça intéresse forcément.

Finalement, si vous aviez une proposition vous n’hésiteriez pas…
(rires) La question est bien posée… Mais pour l’instant je n’ai pas de propositions.

Dans quel domaine, vous aimeriez rebondir début juin après l’arrêt définitif de CFoot ?
Il y a deux choses qui me plaisent particulièrement dans ce métier. D’abord, le commentaire car j’ai eu la chance de commenter la Coupe du monde 2010 sur TF1. Selon moi, c’est l’exercice qui donne le plus d’adrénaline. Et puis cette saison, j’ai découvert le talk-show et j’ai passé cet exercice là. Donc idéalement, un de ces deux exercices.

Pourtant, le commentaire est l’exercice que vous avez le moins pratiqué. Vous n’avez pas peur que ça vous ferme certaines portes ?
Quand j’ai commenté le Mondial 2010, je n’avais jamais commenté de ma vie. Et pourtant, j’étais sur la plus grande chaîne d’Europe et un des plus grands évènements de foot de la planète. Et les patrons de la chaîne n’ont pas hésité à me lancer dans l’arène. C’est un gage de confiance. Comme c’était compliqué d’avoir du temps de jeu sur TF1, j’ai commenté sur Eurosport et j’ai vraiment aimé l’exercice ! Donc, non, je n’ai pas peur que cela ferme des portes de ne pas avoir commenté cette saison.

Et les critiques à l’encontre de votre ancien collègue Christian Jeanpierre, vous trouvez ça injuste ?
Injuste ou pas injuste... Christian Jeanpierre reste le numéro 1 à TF1 et à en croire les Mag d’Or, le numéro 1 tout court… voilà je vais m’en tenir là. La critique fait partie du métier. C’est très difficile de faire l’unanimité… On la fait rarement vous savez.

Retrouvez Le 10 Sport ce jeudi dans vos kiosques ou en ligne sur www.lekiosque.fr

Retrouvez Le 10 Sport Marseille ce jeudi dans vos kiosques de la région marseillaise ou en ligne sur www.lekiosque.fr

Retrouvez Le 10 Sport Saint-Etienne ce jeudi dans vos kiosques de la région stéphanoise ou en ligne sur www.lekiosque.fr