Accès direct au contenu

Rejeton

Roland-Garros : lanecdote qui ravage Nadal

Rafael Nadal

Rafael Nadal, qui n’a eu aucun mal à rallier les 8es de finale de Roland-Garros, n’a pas été épargné avant d’attaquer son tournoi. L'ancienne gloire allemande Boris Becker l’a bien chargé.

Avec un œil aiguisé et un palmarès long comme le bras, Boris Becker est légitime pour donner son avis sur les joueurs du circuit actuel. L’Allemand, numéro 1 mondial en janvier 1991, n’a jamais hésité à casser du sucre sur le dos de ses successeurs mais avec des arguments solides. C’est exactement ce qu’il a fait concernant Rafael Nadal, maître incontesté de Roland-Garros mais ancien jeune premier en galère.

« Son service, c’était de la merde ! »
« J’ai connu Nadal très jeune, à 14 ans, glisse Boum Boum dans El Pais. C’est son oncle Toni qui m’avait demandé à le voir jouer. A l’époque, il prenait sa raquette des deux mains pour taper le coup droit et le revers. Ça ne me plaisait pas du tout. Il n’aurait jamais été n°1 mondial ainsi. En plus, son service, c’était de la merde ! Ce n’était même pas une arme, juste un coup de défense. Il avait une mauvaise technique. Je lui alors conseillé de copier les grands serveurs. C’est là où il a le plus progressé ». Heureusement qu’il y a un domaine où il a progressé sinon comment expliquer l’énorme carrière qu’il réalise ?