Accès direct au contenu

« C’est chiant »

Quand Gilles Simon perd les journalistes trinquent

le10sport

Le boulot d'un joueur de tennis, même après une défaite, c'est aussi de parler aux journalistes. Et quand on a failli sortir Federer, il y a de quoi avoir les boules. Du coup, qui paie l'addition ?

Bon, c'est sûr, tous les journalistes ne sont pas au top avec des questions du type « Vous êtes déçu » après une défaite. Mais là, on soupçonne Gilles Simon d'avoir un brin déversé sa frustration née après la défaite face à Federer sur nos confrères. Comme le garçon est intelligent, tout ça s'est heureusement terminé avec le sourire...