Accès direct au contenu

L’année ou jamais ?

Coupe Davis : Monfils brosse le portrait des Bleus

Membre de l'équipe de France de Coupe Davis depuis 2005, Gaël Monfils en est aujourd'hui l'un des membres importants. L'occasion pour lui de décrypter parfaitement un par un ses camarades et leurs caractères.

Laissé au repos lors du 1er tour de Coupe Davis au Canada, du 10 au 12 février, Gaël Monfils, numéro un français sur terre battue, devrait bien être présent à Monte-Carlo du 6 au 8 avril pour affronter les Etats-Unis en quarts de finale. Si Guy Forget s’en tient à son plan habituel, Jo-Wilfried Tsonga (5e mondial) et Gaël Monfils (14e mondial) devraient être alignés en simple, Michaël Llodra et Julien Benneteau en double. Pour ce qui est, assurément, l’équipe-type de Coupe Davis, avec, on le rappelle, en réserve Gilles Simon (13e mondial) et Richard Gasquet (16e mondial).

Monfils : « Il n’y a pas de leader »
Une équipe à la fois complète, mais avec des profils totalement différents. Interrogé sur le sujet dans le JDD, « la Monf » décrypte un par un ses camarades chez les Bleus. Lui aussi. « Il n’y a pas forcément de leader, explique-t-il. Je suis le plus jeune, celui qui apporte une certaine fougue. Jo (Tsonga) amène de la sérénité, Benneteau son côté sérieux, ultra-méticuleux. Mika (Llodra), le doyen, est celui qui parle le plus dans le vestiaire. Gilou (Simon), lui, va te décrypter ton adversaire de A à Z, jusqu’au bord du court. J’aime bien écouter ses conseils. » Et si c’était la bonne année, pour la dernière de Guy Forget, onze ans après la dernière victoire des Bleus ?