Accès direct au contenu

SAMPRAS ECORCHE

Agassi remonte a la volee

le10sport

L'autobiographie d'Andre Agassi fait encore des ravages. Cette fois, ce sont ses adversaires qui en prennent pour leur grade.

Il n'y a pas que le volet dopage qui nourrit l'autobiographie du Kid de Las Vegas. Dans une interview accordée à l'agence Associated Press, Andre Agassi continue de s'expliquer sur le pourquoi du comment de sa confession et dont la sortie est prévue lundi aux Etats-Unis. Voici quelques extraits croustillants sur ce qu'il peut dire sur ses anciens confrères du circuit ATP :

Pete Sampras : «Il a l'air plus robotique qu'un perroquet. J'envie la tristesse d'esprit de Pete. J'aimerais pouvoir imiter son spectaculaire manque d'inspiration, et son absence de besoin pour l'inspiration».

Michael Chang : «Il remercie Dieu, crédite Dieu pour la victoire, ce qui m'offense. Que Dieu puisse choisir son camp dans un match de tennis, que Dieu se range contre moi, que Dieu soit dans le coin de Chang, me semble ridicule et insultant. J'ai battu Chang en savourant chaque coup blasphématoire. Et puis, quand il a gagné Roland Garros en 1989, ça m'a exaspéré. Je me suis dit : Comment se fait-il que lui, parmi tous les autres, gagne un Grand Chelem avant moi '»

Boris Becker : Le Kid de Las Vegas a de l'antipathie pour Boum Boum depuis que ce dernier a envoyé des bises à Brooke Shields, alors sa femme, en plein match ! Antipathie telle qu'il a volontairement perdu une demi-finale de l'Open d'Australie en 1996 face à? Chang pour ne pas avoir à jouer la finale contre? Becker !

Jeff Tarango : Aucune révélation croustillante. Mis à part qu'Agassi ne lui a jamais pardonné d'avoir triché lors d'un match disputé quand ils n'avaient que huit ans?

Tournoi de Roland Garros :«J'ai été obsédé par ce tournoi pendant les dix dernières années, je ne supporte pas l'idée de l'être pendant les quatre-vingts prochaines années, raconte-t-il au présent. Si je ne gagne pas ce truc maintenant, je ne serais jamais heureux, véritablement heureux, jamais».

Agassi-Becker à Wimbledon en 1995 :

Le meilleur des Sampras-Agassi :

La demi-finale de l'Open d'Australie Chang-Agassi en 1996 :