Accès direct au contenu

Et Michalak alors ?

Trinh duc linamovible

le10sport

Malgré de nombreux changements dans le XV de France pour affronter les Samoa. Malgré un jeu au pied qu'il reconnaît lui-même défaillant, l'ouvreur de Montpellier est à nouveau titularisé face aux samoans. C'est Fred Michalak qui doit en rire?

« C'est vrai que sur ce match, je n'ai que très peu utilisé le jeu au pied. Il y a bien meilleur que moi dans ce domaine. Mais je travaille ça. J'espère que dans les six mois à venir je saurai l'utiliser. Après, j'ai réalisé un mauvais coup de pied. Mais Steyn a envoyé beaucoup de ballons directement dans l'en-but. Il y avait beaucoup de vent. C'est comme ça. » Moitié justification, moitié mea-culpa, François Trinh-Duc, sur RMC, a dressé un bilan mitigé de sa partie face aux Boks.

A la base de l'essai français, le Montpelliérain a une nouvelle fois affiché toute la palette de son talent, défauts compris. Brillant balle en main, trouvant souvent le bon décalage ou la bonne passe, Trinh-Duc est en revanche bien plus handicapé dès lors qu'il faut se servir de ses pieds. Dans le jeu déjà, et buter ne fait pas non plus partie de ses attributions.

Alors, pourquoi cette obstination à l'aligner à tout prix au poste d'ouvreur du XV de France ? Pour le test des Boks, on comprend. Pour défier les Samoans alors que les deux-tiers de l'équipe bougent, il y a de quoi s'interroger. Une réflexion que doit à coup sûr partager Frédéric Michalak. Convoqué dans la liste des trente pour les trois test-matches, le Toulousain pensait être revenu dans les petits-papiers de Marc Lièvremont. Visiblement pas complètement?