Accès direct au contenu

Question

Les blacks font ils toujours aussi peur

le10sport

Ce samedi, l'équipe de France affronte la Nouvelle-Zélande (20h45) dans un stade Vélodrome acquis à sa cause. L'occasion pour les Bleus de terminer le travail en concluant la tournée sur un sans-faute. Ce ne sera pas aisé face à des All Blacks revanchards.

Les Blacks font-ils toujours aussi peur? Si vous posez la question aux Anglais, la réponse est oui. Battu la semaine dernière, le XV de la Rose reste sur une série de huit défaites face à la Nouvelle-Zélande. Posez la question aux Gallois, même réponse. Pour eux, il faut remonter 27 ans en arrière pour trouver la trace d'une victoire face aux hommes en noir. Autant dire une éternité. Quant à nos Bleus, cette équipe de Nouvelle-Zélande leur réussit plutôt pas mal ces dernières années. Une victoire en quart de finale du Mondial 2007, tout le monde s'en souvient. Et une victoire cet été sur les terres des All Blacks, suivie d'une courte défaite. On se présenterait presque en favoris ce soir au Vélodrome, d'autant que les NZ n'y ont jamais gagné face à la France. Et pourtant, ce sont bien les Néo-Zélandais qui ont chipé le premier rang mondial aux champions du monde sud-africains et qui se présentent avec une grande soif de revanche, à deux ans du prochain rendez-vous entre les deux nations, en match de poule de la Coupe du monde 2011. « Alors oui, cette équipe fait peur » assurait Fabien Barcella cette semaine. « Mais une bonne peur » rectifiait immédiatement son coéquipier Julien Dupuy. Cette équipe de Nouvelle-Zélande reste la référence mondiale. Le fameux mythe All Blacks.Une équipe moins expérimentée
Et pourtant, sur le papier, cette équipe NZ est beaucoup moins terrifiante que celle qui était présentée comme archi favorite de la Coupe du monde 2007. Le meilleur pilier du monde, Carl Hayman n'est plus là. La paire de seconde-ligne Ali Williams, Chris Jack, non plus. Jerry Collins a mis un terme à sa carrière internationale, tout comme Byron Kelleher. Le massif Rodney So'oialo a été laissé au repos et le feu follet Joe Rokocoko laissé au pays. Autant d'étoiles qui manquent à cette équipe. Pourtant, les noms de leurs remplaçants sont peut être moins clinquants et n'ont pas encore traversé le Pacifique, mais cette équipe n'est pas moins redoutable, même si elle manque encore un peu de bouteille. Mais n'oublions pas que les retours du capitaine McCaw et du maître à jouer Dan Carter donnent à cette équipe une toute autre allure. Ces deux joueurs suffisent à la sublimer et à la rendre quasi invincible.

C'est donc un gros défi qui attend les Français au stade vélodrome. Mais les Bleus bénéficieront peut être d'un petit avantage supplémentaire. Les All Blacks joueront en blanc... Tout de noir vêtu, le mythe All Blacks prend tout son sens. En blanc, la question mérite d'être posée.