Accès direct au contenu

MISE A L’ECART

Jauzion de lhistoire ancienne

le10sport

Le trois-quarts centre vedette du Stade Toulousain ne fait même pas partie du groupe des 23 convoqués par le staff des Bleus pour défier les Springboks. Une surprise, peut-être bien plus que la titularisation de Yann David...

Vous avez désormais un point commun avec Yannick Jauzion : vous verrez France - Afrique du Sud à la télévision ! Plus que la titularisation de Yann David, c'est la grande surprise du XV de départ concoctée par ce dernier et son staff : le trois-quarts centre du Stade Toulousain, considéré comme le meilleur à son poste il y a encore quelques mois, ne fait même pas partie de la liste des 23 joueurs retenus pour affronter les champions du monde. Capé à 61 reprises sous le maillot frappé du Coq, Jauzion paye la nouvelle stratégie de Lièvremont basée sur la mise en valeur des nouveaux talents tricolores.

Mais peut-être encore plus que ça. «On voulait davantage de robustesse et d'explosivité au milieu du terrain pour démarrer le match. On a donc choisi ces qualités de solidité que nous offrait Yann», se dédouane Lièvremont. Jauzion (1m93 pour 95kg) manque donc de d'explosivité par rapport à David (1m85 pour 102kg). Jauzion et ses 61 sélections (16 essais pour 1 essai) manquent donc de robustesse par rapport à l'unique sélection de David face à l'Italie le 9 mars 2008 dans le Tournoi (il était titulaire au côté de? Jauzion) !

David ne connaît pas trop les Boks«Je n'ai pas beaucoup suivi mais sur le peu d'images que j'ai vu, c'est une équipe très physique, avouait David avant d'apprendre la bonne nouvelle. Ce serait bien que tous les Toulousains soient pris pour ce match. On sera chez nous, on sera peut être un peu plus en confiance». Sauf que le centre des Rouge et Noir sera associé à Maxime Mermoz, incontournable depuis le début de la saison avec l'USAP.

Les paires de centres «100% club» (Marty-Mermoz ou Jauzion-David) a donc volé en éclats. La paire toulousaine Jauzion-David présentait, elle, le triple avantage du terrain, de la masse (107 et 105kg) et de la cohésion mais la titularisation de Mermoz, patron-créateur très en verve de la ligne d'attaque du champion de France catalan, est devenue une priorité. Chose que Jauzion, qui assurait pourtant «être content d'avoir retrouvé les bonnes courses, les bons gestes» à la mi-octobre, ne connaît plus.

Le XV de départFabien Barcella (Biarritz), William Servat (Stade Toulousain), Nicolas Mas (Perpignan) - Lionel Nallet (Racing Metro 92), Romain Millo-Chluski (Stade Toulousain) - Thierry Dusautoir (Stade Toulousain), Imanol Harinordoquy (Biarritz), Louis Picamoles (Stade Toulousain) - Julien Dupuy (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier) - Cedric Heymans (Stade Toulousain) , Maxime Mermoz (USAP), Yann David (Stade Toulousain), Vincent Clerc (Stade Toulousain), Damien Traille (Biarritz)

RemplaçantsDimitri Szarzewki (Stade Français), Sylvain Marconnet (Stade Français), Sébastien Chabal (Racing Metro 92), Julien Bonnaire (Clermont), Morgan Parra (Clermont), David Marty (USAP), Maxime Meda rd (Stade Toulousain), Thomas Domingo (Clermont).