Accès direct au contenu

Marché noir

Top 14 affaire de faux billets au RCT

le10sport

Après un lourd revers concédé contre Clermont, Toulon n'avait pas vraiment le sourire. L'arrestation de l'un de ses stadiers pour vente de faux billets n'arrange rien à l'affaire.

Second du Top 14 vendredi, le RCT devait profiter de la réception de Clermont pour confirmer sa belle forme et évacuer au plus vite le divorce entre Mourad Boudjellal et son entraîneur Philippe Saint-André, partant au soir de la 6ème journée pour le XV de France. Résultat des courses : une sévère défaite face aux Auvergnats (0-17) au stade Mayol pour retomber en 8ème position à laquelle est venue s'ajouter une affaire de faux billets vendus par le responsable de la sécurité révèle le quotidien Var-Matin.
"Des bruits circulaient depuis deux ou trois ans"
Mis en cause seulement aujourd'hui alors que "depuis deux ou trois ans, des bruits sur un possible trafic de billets circulaient", le stadier a été pris la main dans le sac, "en flagrant délit de vente de faux billets en quantité non négligeable" confirme Boudjellal.
Un détail anormal à l'occasion de la première rencontre de la saison avait mis la puce à l'oreille des dirigeants varois : "Lors du premier match contre Biarritz, on avait repéré des choses bizarres. Alors que sur notre plan, 25 places en tribune présidentielle n'avaient pas été vendues, toutes étaient occupées…" Et la police n'entend pas en rester là puisque de possibles complices sont désormais activement recherchés. 
Mais la perte financière liée à cette affaire pourrait rapidement être compensée grâce à... Philippe Saint-André. Pourquoi ? Ses futurs ex-employeurs lui réclament une indemnité de départ plus ou moins élevée (de zéro à 260.000 euros) selon le classement du club au 30 septembre. Grille des tarifs en vigueur : "C'est 20.000 euros la place". Il faudra bien que quelqu'un paie l'addition...
Retrouvez toute l'actu des transferts sur www.rugby-transferts.com