Accès direct au contenu

BEL ESPRIT

Tilloles propose gratos au Stade Francais

Devant la pénurie de demi de mêlée au Stade Français, le président du Stade Montois a proposé de mettre Julien Tilloles à la disposition du club parisien sans rien demander en retour ! La grande classe. Et si c'était aussi, ça, l’esprit rugby ? Se serrer les coudes, aider son prochain. Philippe Cazaubon a apporté une jolie preuve des valeurs chevaleresques de l'ovale et plus précisément du Moun la semaine passée. Devant la pénurie de demi de mêlée au Stade Français, le président du Stade Montois, pensionnaire de Pro D2, a proposé de mettre Julien Tilloles à la disposition du club parisien sans demander aucune indemnité en retour ! Incroyable idée adoucie par le fait, qu’en réalité, le joueur de 32 ans ne peut pas jouer au Moun car sa licence est bloquée.

Un délai de réflexion de 15 jours
«J'ai eu cette idée quand j'ai compris qu'on ne nous rendrait pas les licences et que, du coup, des garçons comme Julien ne pourraient pas rejouer au rugby cette année, et quand je me suis rendu compte qu'il y avait à Paris une pénurie de demis de mêlée», admet Cazaubon dans les colonnes de Sud Ouest. Tilloles pourrait ainsi jouer tout en étant payé par le club landais. Le club parisien s'est donné une quinzaine de jours pour réfléchir à cette proposition. Dommage d’attendre aussi longtemps. Ça aurait au moins éviter à Mathieu Blin de s’exercer (avec grand plaisir selon lui) aux lancements de jeu propres au n°9. Ou à Hugo Southwell de dépanner face à Bath ce week-end en H Cup.