Accès direct au contenu

Rugby - Top 14

Rugby - Top 14 : Le coup de gueule d’un cadre de Clermont après la défaite en finale

L’énième défaite de Clermont en finale du Top 14 face au Stade Français (12-6) ne passe pas pour Julien Bonnaire. L’ancien international ne digère pas sa non participation au match, qui devait être son dernier avec les Clermontois.

Ça commence à devenir une habitude en Auvergne. Étincelant lors de la saison régulière, Clermont s’est comme à chaque fois effondré en finale. Cette fois, c’est face au Stade Français, comme il y a huit ans. Le sentiment de déjà-vu commence à se faire sentir, puisque les Clermontois en sont à pas moins de onze finales de Top 14 perdues.

« J’AI DU MAL À AVALER LA PILULE »

Cette défaite au Stade de France, samedi dernier, Julien Bonnaire n’arrive pas à la digérer. Le troisième-ligne, qui rejoindra Lyon la saison prochaine, n’a pas été tendre envers son staff, qui avait décidé de l’écarter pour donner sa chance à la jeune garde. « Avant la demi-finale, Franck (Azéma, l'entraîneur) était venu me l'annoncer en m'expliquant que c'était un choix tactique pour affronter Toulouse. C'est rageant, car on joue toute la saison pour disputer ces matches-là » a expliqué le joueur de Clermont de 36 ans, dans les colonnes de l’Équipe. « Ce qu’on m’a reproché ? En fait, pas grand-chose. C'est ça qui m'énerve le plus. À la rigueur, on m'aurait dit que j'étais trop vieux et qu'on préférait faire jouer les jeunes, au moins il y aurait eu une raison. Je lui ai d'ailleurs dit que ça me faisait chier. Je suis un compétiteur, quand même ! Maintenant, s'il pensait que les autres étaient meilleurs que moi, je respecte. Mais il m'a dit que ce n'était pas pour ça. C'est là où j'ai du mal à avaler la pilule ».

Articles liés