Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Racing Chabal mis a pied

le10sport

La Fédération française a saisi la Ligue pour qu'elle engage une procédure à l'encontre de Sébastien Chabal. Dans la foulée, le Racing a mis à pied son joueur.

« Les arbitres du Top 14 sont nuls. Ils me rendent fou », a déclaré Sébastien Chabal. Le joueur du Racing-Métro a également accusé Castres et Biarritz d'être favorisés par les arbitres en raison de leurs anciens ou actuels présidents (Pierre-Yves Revol et Serge Blanco) qui occupent ou ont occupé la présidence de la Ligue.

La LNR a précisé qu'elle allait saisir la commission de discipline suite aux propos de Sébastien Chabal.

En début de soirée, le Racing-Métro a publié un communiqué pour annoncer la mise à pied de Sébastien Chabal jusqu'au 11 mai ou jusqu'au rendu de la décision de la commission de discipline de la Ligue. Concrètement, le Racing-Métro se privera volontairement de Sébastien Chabal lors du derby parisien au Stade Françai, le samedi 7 mai, lors de la 26e et dernière journée avant les barrages.

Lundi, Sébastien Chabal avait tenu à apporter sur son site quelques précisions sur ses précédentes déclarations : « Ils (les arbitres) sont aussi trop dépendants de la Ligue nationale de rugby. Et comme les responsables de la Ligue sont issus de clubs, le risque de pressions et de favoritisme est important. Quand Serge Blanco était patron de la Ligue, son club de Biarritz était parfois traité avec bienveillance par certains arbitres. Aujourd’hui, c’est Pierre-Yves Revol, l’ancien président du Castres Olympique, qui se trouve aux commandes. Eh bien, il m’est arrivé, lors de certains matchs, d’avoir le sentiment que l’arbitre ne faisait pas toujours preuve d’une grande intransigeance vis-à-vis des Castrais… Je ne mets pas en cause l’intégrité du président de la Ligue ni celle des arbitres, mais il est vrai que l’on peut parfois nourrir quelques doutes. »