Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Cette décision très commentée qui n’est pas surprenante…

Philippe Saint-André, le sélectionneur de l’équipe de France, a tranché il y a quelques jours. François-Trinh-Duc, le demi d’ouverture de Montpellier, ne fera pas le Mondial.

Le pilier Chiocci, le deuxième ligne Vahaamahina, le troisième ligne Goujon, le centre Lamerat et le demi d’ouverture Trinh-Duc ont fait les frais du choix du sélectionneur. Philippe Saint-André devait réduire sa liste de 36 à 31 noms. Si les quatre autres choix de Saint-André sont relativement peu commentés, l’éviction de Trinh-Duc, elle, n’a pas été du goût de bon nombre d’observateurs. « C'est son choix. Il est là pour être champion du monde et pas pour faire du social », a regretté, un brin fataliste, François Trinh-Duc après la décision du sélectionneur.

« LES SÉLECTIONNEURS N’AIMENT PAS TRINH-DUC »

« Il a choisi trois buteurs numéro 1. C'est son explication. Je n'ai pas posé de question car j'étais dans un état de choc. Je n'ai pas pris la parole, j'ai écouté. J'ai accepté la décision. C'était l'unique décision. J'entends parler de pleins d'explications, certaines loufoques mais lui, c'est la seule qu'il m'a donnée », a ajouté Trinh-Duc. Ancien sélectionneur des Bleus et actuel coach de Toulon, Bernard Laporte n’est pas surpris par cette décision. « Les sélectionneurs viennent nous voir. Je les ai rencontrés. François Trinh-Duc n’a jamais été dans les papiers. Ça fait trois ans que les sélectionneurs ne l’aiment pas », a lâché Bernard Laporte sur RMC…

Articles liés