Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Dusautoir : « Pas avoir d’autre objectif que de gagner ce tournoi des 6 Nations »

Après une probante tournée d’automne, le XV de France se présente plein d’ambition face au tournoi des 6 Nations. Immersion et décryptage avec le capitaine emblématique, Thierry Dusautoir.

LE RASSEMBLEMENT DES BLEUS
« Chaque rassemblement est différent. Même si on se connaît, même si on a l’habitude de se retrouver dans ce contexte, avec cette équipe de France, c’est toujours particulier lorsqu’on se retrouve. Les premières heures sont toujours un peu spéciales. On se ré-appréhende, on se ré-apprivoise. Parfois, on retrouve des gars que l’on a croisés la semaine d’avant en championnat et où s’est rentré dedans. On passe du statut d’adversaire à celui de partenaire. C’est vrai qu’une c’est une forme de schizophrénie (rire)… Mais ça fait partie de nous, de notre métier. Je pense même que ça rajoute une force supplémentaire à cette équipe de France. Elle se nourrit de ces différences, on y apporte toutes nos compétences et notre complicité permet de lier tout cela ».

LE REGARD DU CAPITAINE
« Le stage de préparation s’est bien passé. Nous avons pris le temps de travailler certains points physique pour optimiser notre préparation. Le groupe s’est focalisé sur des points précis et chacun a aussi trouvé le temps de répondre à ses propres besoins. De mon côté, tout va très bien (sourire). J’ai pu travailler mais me reposer également. Mon regard sur le groupe ? Je le sens bien, il vit bien. Je vois beaucoup d’enthousiasme. Cela correspond tout à fait à ce que l’on a pu apercevoir sur le terrain durant la tournée d’automne ».

LES OBJECTIFS BLEUS« On ne peut pas avoir d’autre objectif que de gagner ce tournoi des 6 Nations. C’est une compétition majeure et quand on est compétiteur, il n’y a pas d’autres alternatives que d’entrer sur le terrain pour gagner. On ne peut pas se permettre de juste considérer le 6 Nations comme une « préparation » à la Coupe du Monde. Ce sera une très bonne répétition, oui, mais on doit gagner, faire le plein de confiance et prendre cette compétition comme un tremplin qui nous amènera vers le Mondial. Nous ne sommes pas favoris et ça nous convient très bien. Nous sommes sans pression, nous avançons marche après marche. Un esprit de revanche ? Non, je ne pense pas. On aurait aimé battre l’Argentine à l’automne et nous avons quelques regrets, mais cela ne nourrit pas un quelconque sentiment de revanche ou de vengeance. Nous voulons prendre du plaisir dans la victoire et je sens que cette équipe a déjà très envie de gagner ».

LE TOURNOI
« Le premier match sera décisif. C’est toujours le cas, mais ça le sera encore plus. Ce premier match donnera le tempo et on saura vite sur quelle tonalité on sera. On aura besoin de repères, de sensations. C’est ce que l’on va chercher en priorité. Et après, nous verrons bien comment se déroule les choses sur le terrain. Je n’ai vraiment d’inquiétude, j’ai surtout hâte d’y être… »

Le calendrier complet du tournoi des 6 Nations

Première journée6 février (20h05) : Pays de Galle – Angleterre
7 février (15h30) : Italie – Irlande
7 février (18h00) : France – Écosse

Deuxième journée
14 février (14h30) : Angleterre – Italie
14 février (17h00) : Irlande – France
15 février (15h00) : Écosse – Pays de Galles

Troisième journée
28 février (14h30) : Écosse – Italie
28 février (18h00) : France – Pays de Galles
1er mars (15h00) : Irlande – Angleterre

Quatrième journée
14 mars (14h30) : Pays de Galles – Irlande
14 mars (17h00) : Angleterre – Écosse
15 mars (16h00) : Italie – France

Cinquième journée
21 mars (13h30) : Italie – Pays de Galles
21 mars (14h30) : Écosse – Irlande
21 mars (17h00) : Angleterre – France