Accès direct au contenu

Assistance peu professionnelle

Simoncelli : ce qui a provoqué sa mort

Simoncelli : ce qui a provoqué sa mort

Le décès de Marco Simoncelli engendre toujours autant d’émotions en Italie. Au-delà de l’émoi, une polémique est née sur la manière aléatoire dont le pilote de moto a été secouru. Explications.

L’émoi est toujours aussi fort en Italie suite au décès de Marco Simoncelli. Placé en quatrième position dans le premier tour du Grand Prix de Malaisie, le pilote Honda a glissé et a été percuté par deux pilotes, Colin Edwards et Valentino Rossi. Transporté au centre médical du circuit dans un état critique, Simoncelli est décédé quelques minutes plus tard. Depuis ce tragique accident, les circonstances de sa mort restent floues. Si, évidemment, le choc d’une violence extrême suffit à expliquer son état, les instants suivant sa chute sont pointés du doigt. Fabio Venturi, urgentiste spécialisé dans le sport depuis 25 ans, a envoyé une lettre ouverte au quotidien La Repubblica en dénonçant les mauvaises manœuvres utilisées dans son évacuation du circuit de Sepang.

« Je n’aurais même pas porté un sac de patates de cette manière »
« Simoncelli n’a pas été transporté d’une manière appropriée, explique-t-il. Selon le protocole, l’ambulance doit être sortie de la piste pour prêter assistance au blessé. Ensuite, le médecin doit évaluer la condition du pilote et, si nécessaire, il doit être transféré avec un maximum de précaution. En protégeant toujours la colonne vertébrale et en immobilisant le cou. Je ne dis pas que cela lui aurait sauvé la vie mais cela aurait été très utile. Je ne veux juger personne mais, honnêtement, la méthode employée était mauvaise et dangereuse. Personnellement, je n’aurais même pas porté un sac de patates de cette manière ». A bon entendeur…