Accès direct au contenu

Rivalité

JO 2012 : lépreuve difficile traversée par le clan Estanguet

Tony Estanguet

Tony Estanguet va tenter de réaliser l’exploit en visant une troisième médaille d’or aux Jeux Olympiques. Un Estanguet dont l’histoire n’a pas toujours été simple.

Tony Estanguet peut-il le faire ? Qualifié pour la finale du slalom en canoë monoplace (C1), Estanguet a en point de mire un énorme exploit : devenir le premier français à décrocher trois médailles d’or dans la même discipline. Tony Estanguet, porte drapeau de la France lors des Jeux Olympiques de Pékin, est un de nos champions charismatiques, à l’image de Tony Parker ou Laura Flessel. Mais Estanguet n’a pas une histoire simple. Dans l’Equipe du jour, Estanguet revient sur la rivalité avec son frère, Patrick, qui a pourri son début de carrière.

Le jour où Tony a privé son frère d’une qualification olympique...
Patrice Estanguet, le frère de Patrice : « Me faire doubler... Je ne savais pas... Tony ne s’est révélé qu’en 2000, où il m’a surpris. Ce n’était pas un moment agréable mais on préfère que ce soit le frangin qui vous batte. »
Tony Estanguet : « Patrice et moi, on n’en parle pas entre nous. On n’a pas tellement envie de revenir dessus (...) On ne souhaitait pas en parler. »

Une rivalité qui a fait la Une des journaux
Tony Estanguet : « C’était plus l’idée de « ces journalistes qui n’ont rien compris ». Les gens cherchaient le sensationnel. Tout n’était pas forcément rose, chacun voulait la place mais il n’y a jamais eu de problème, d’altercation. (...) Ils attendaient le croustillant, que ce soit tendu. »

Un moment qu’Estanguet veut oublier
Tony Estanguet : « C’a été un moment douloureux. Si c’était à revivre, on ne voudrait pas. Le souci, c’es que c’est la règle. C’est un couperet qui tombe, trois mois avant les Jeux. La règle s’est malheureusement imposée à nous. Après, je ne l’ai pas du tout ressenti comme une opportunité médiatique. »