Accès direct au contenu

Gouffre

JO 2012 : l’incroyable déroute de l’escrime française

Yannick Borel

C’est la première fois depuis 1960 que la France ne récolte aucune médaille en compétition individuelle. Une déroute comparable à celle d’Atlanta pour les nageurs.

On retiendra que l’année de la fin de carrière de Laura Flessel sera aussi celle du déclin de l’escrime français. Comme un symbole pour celle qui a marqué l’histoire de la discipline avec ses deux médailles d’or olympiques et qui doit constater que la relève n’est pas assurée. Ce matin, Yannick Borel s’est incliné en quart de finale de l’épée individuelle face au Norvégien Bartosz Piasecki (15-14). Dans la foulée,Leonore Perrus (16e mondiale) a été battue dès le premier tour de l’épreuve de sabre féminin par la Japonaise Seria Nakayama (17e mondiale), sur le score de 15 touches à 12. Gaultier Grumier, vice-champion du monde à Paris en 2010, a lui aussi été éliminé au premier tour. La France réputée comme la meilleure nation mondiale à l’épée n’a rien ramené.

La discipline la plus pourvoyeuse de médailles dans l’histoire olympique française connait donc un véritable séisme que d’éventuelles médailles par équipes (fleuret féminin demain jeudi et épée messieurs dimanche) ne panseront pas. Depuis les Jeux Olympiques de Rome en 1960, l'escrime avait toujours apporté au moins une médaille en individuel.

L’escrime, l’un des quatre sports présents depuis le début des Jeux olympiques de l'ère moderne avait permis à la France de devenir la meilleur nation au total des médailles. Avec 115 médailles, la France devançait l’Italie (114) au compteur avant les JO sauf que les Italiens ont déjà remporté quatre breloques depuis le début de ses Jeux Olympiques londoniens. Il est loin le temps des Philippe Cattiau et Roger Ducret avec leurs huits médailles olympiques chacun, celui de Laura Flessel-Colovic, double championne olympique, 5 médailles.

Le tableau des médailles françaises depuis 1960 :

Tokyo (1964) 5 médailles

Mexico (1968) 2 médailles

Munich (1972) à 3 médailles

Montréal (1976) 3 médailles

Moscou (1980) 6 médailles

Los Angeles (1984) 7 médailles

Séoul (1988) 3 médailles

Barcelone (1992) 5 médailles

Atlanta (1996) 7 médailles

Sydney (2000) 6 médailles

Athènes (2004) 6 médailles

Pékin (2008) 4 médailles

Par Arnaud Boisteau