Accès direct au contenu

10 ans après

Une medaille a aller chercher

le10sport

Après la formalité autrichienne (victoire 35-20), l'équipe de France féminine de handball s'ouvre les portes des demi-finales. 10 ans après l'acte fondateur des Bleues, devenues alors vice-championnes du monde contre toute attente, les Françaises créent à nouveau la surprise.

Les filles de Krumbholz ont exulté au coup de sifflet final de ce France ? Autriche. Logique pour des jeunes joueuses venues en Chine se faire la main en vue des J.O de 2012. Mais cette nouvelle génération, blessée dans son for intérieur par un début de compétition catastrophique, a fait parler son talent et sa fougue. Débarrassées de toute forme de pression, les Bleues ont retrouvé une efficacité offensive et sont devenues de sérieuses postulantes au titre mondial en terminant à la première place de son groupe devant la RUssie, double championne du Monde en titre.

D'autant que les ancienne références du handball féminin, que ce soient le Danemark (éliminé), la Russie ou la Norvège, sont loin d'être infaillibles. Mais vendredi, les Françaises défieront l'Espagne. Une jeune équipe qui n'a pas l'habitude de terminer dans le dernier carré des grandes compétitons. Pourtant les Espagnoles impressionnent et l'inconnu qu'elles représentent pour les joueuses et le staff français pourraient être le principal danger de ces demies.

Dans l'autre demi-finale, la Norvège affrontera la Russie. Les Scandinaves, qui avaient privé de titre mondial les françaises il y a pile 10 ans, sont championnes olympique et championnes du Monde en titre et se verraient bien réaliser un joli triplé en guise de cadeau de Noël. Les Bleues, elles, pourraient venger la génération Valérie Pecqueux-Rolland Valérie Nicolas si elles devaient rencontrer ces norvégiennes pour la finale de dimanche.

En réalité, cette équipe de France n'a qu'un adversaire véritablement dangereux: elle-même. Soit elle montre le visage conquérant de ces dernières rencontres avec un collectif voué à une même cause, soit la jeunesse prendra le dessus sur une maturité qui aura fait son temps et Krumbholz et sa bande pourraient rentrer en France avec une médaille en chocolat au goût bien amer. Rendez-vous vendredi pour le savoir.