Accès direct au contenu

Handball

Paris truqués : Cesson se constitue partie civile

Le club de Cesson-Rennes, directement impliqué dans l’affaire des paris truqués du Montpellier Handball puisque c’est le club breton qui s’est imposé lors de ce match, a décidé de se constituer partie civile dans cette affaire, comme il l’a indiqué via un communiqué.

« Le club de Cesson Rennes Métropole Handball (CRMHB) prend acte de l'ouverture d'une information judiciaire dans le cadre des paris sportifs supposés frauduleux survenus lors du match qui l'a opposé au club de Montpellier le 12 mai dernier. Il appartiendra à l'information judiciaire ouverte de procéder dans le respect des droits de la défense et de la présomption d'innocence à la manifestation de la vérité.

Le CRMHB tient également à souligner avec force que dans cette situation il est doublement victime. D'une part, l'image du club est sérieusement altérée pour être systématiquement associée, dans la presse et auprès du public, à des paris présumés illégaux alors que tous les joueurs du club sont informés de la réglementation sur les paris sportifs et sur la stricte interdiction qui leur est faite d'y participer, de quelque manière que ce soit. D'autre part, la révélation de tels faits, dans leur dimension nationale et internationale, engendre pour le CRMHB des répercussions économiques importantes auprès de ses partenaires et du public.

En conséquence, le CRMHB a décidé de se constituer partie civile dans le cadre de la présente information judiciaire afin de faire valoir l’ensemble de ses droits. »