Accès direct au contenu

Exploit

On y croit

L'incroyable parcours de l'équipe de France féminine de handball continue. Victorieuse (24-23) d'une équipe de Russie qui avait montré le plus beau jeu depuis le début de la compétition, les Bleues se sont rapprochées du dernier carré.

Face aux championnes du monde en titre, les filles d'Olivier Krumbholz ont mis le c'ur à l'ouvrage pour aller arracher une victoire qui semblait inaccessible aux vues des débuts de l'équipe de France dans ce Championnat du monde 2009. Le sélectionneur français avait pourtant prévenu: « Le plus dur ce sera de passer le premier tour. Après tout est possible ». Le possible est désormais à portée de main pour des filles en pleine confiance après trois victoires en cinq matches.

Maître de son destin

Avec cette jeune équipe aux nerfs d'aciers, il est vrai qu'on ne voit pas comment les Bleues ne pourraient pas atteindre les demi-finales de Shangaï. D'autant plus, que depuis la victoire de l'Angola sur le Danemark (28-23), les françaises ont leur destin en mains. Une victoire ou un nul, plus que probable contre l'Autriche, mardi, enverrait directement ces filles dans le dernier carré ... qui pourrait devenir magique. Une victoire des Russes sur le Danemark le même jour permettrait également aux Bleues de rejoindre les demies en cas de défaite face à l'Autriche.

L'EDF a déjà gagné

Quoiqu'il arrive mardi, les jeunes pousses de cette équipe savent qu'elles ont déjà gagné leur championnat, celui de l'apprentissage. L'énorme prestation d'aujourd'hui le prouve une fois de plus. Les Bleues ont enfin trouvé une base arrière avec des Marion Limal et Claudine Mendy très percutantes. Mais elles peuvent surtout s'appuyer sur un duo gagnant dans les buts: Darleux-Leynaud. La doublette messine ferait presque oublier l'ancienne gloire Valérie Nicolas.

Une belle date anniversaire

Tout juste 10 ans après le début de la grande aventure de l'équipe de France avec un titre de vice-championne du monde acquis en terre norvégienne, Krumbholz et ses filles peuvent lancer l'épopée d'une nouvelle génération pétrie de talents. Il leur faudra pour cela ce qui fait partie des attributs des grandes équipes: ? un peu de chance.