Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Krumbholz sur les traces de costantin

le10sport

Après la norvégienne perdue en 1999, puis celle de 2003 gagnée en Croatie, le sélectionneur de l'équipe de France féminine de handball, Olivier Krumbholz, dirigera sa troisième finale de Championnat du monde, dimanche à Nanjing. Une victoire permettrait au Messin d'égaler le palmarès de Daniel Costantini dans la prestigieuse compétition.

Avant ce match, Olivier Krumbholz avait déjà un CV à faire pâlir Raymond Domenech. Depuis qu'il a pris en main l'équipe de France féminine de handball en 1998, le Messin a disputé deux finales de Championnats du monde (une perdue en 1999 et une gagnée en 2003) et a décroché deux médailles de bronze lors des Championnats d'Europe de 2002 et 2006.

Avec cette troisième finale de Championnat du monde au compteur, coach Krumbholz entre dans l'Histoire du Handball féminin et imite l'ancien sélectionneur des hommes, Daniel Costantini. Ce dernier avait en effet réussi à décrocher une médaille d'argent en 1993 avec l'équipe des Barjots avant de s'imposer à deux reprises sur la scène mondiale (en 1995 et 2001).

Il avait fallu six ans aux garçons pour retrouver l'or mondial. Les filles, elles, ont gagné en 2003. Faites le calcul et vous verrez que, malgré les fêtes, cela ne sent pas le sapin pour les Bleues.