Accès direct au contenu

Notes

EDF : les bons et mauvais élèves de Collet

Tony Parker

A moins de deux semaines des JO, l’équipe de France de basket est montée en puissance lors de la première salve des matchs de préparation. L’occasion pour le 10 sport de décortiquer les performances individuelles depuis l’annonce de la sélection.

Les Tops :
Nando De Colo
Sans aucun doute le joueur le plus régulier de la préparation. Avec 12 points de moyenne, l’arrière de Valence a démontré qu’il pouvait constituer un « scorer » de choix en attendant le retour à plein régime de Parker et Batum. Adroit (hormis contre l’Espagne), il est également un élément honnête dans la raquette avec une moyenne de 4 rebonds par match.

Kevin Séraphin
Timide lors du premier match contre l’Espagne, l’intérieur des Washington Wizards monte en puissance, comme en témoignent ses 13 points contre la Belgique et ses 18 unités contre le Bélarus. Il est surtout, avec De Colo, l’un de ceux qui a le plus tenté, mais uniquement a courte distance, à l’inverse de son coéquipier. Ce n’est pas une surprise.

Nicolas Batum
Toujours confronté à des problèmes d’assurance avec sa franchise NBA, « Batman » a finalement décidé de jouer hier à Bercy. Vif, il aura trouvé le moyen d’inscrire 4 points dans le peu de temps qu’il a passé sur le parquet. 5 minutes qui ont suffi à démontrer que l’ailier de Portland est un joueur sur lequel Vincent Collet doit s’appuyer s’il veut aller loin à Londres.

Les Flops :
Yakhouba Diawara
Imprécis, absent au rebond, l’ailier de Varèse n’a pour l’instant pas justifié la confiance finale accordée par Vincent Collet. En concurrence avec Mickaël Gelabale, il profite pour le moment des moyennes performances de son homologue pour conserver du temps de jeu. Mais avec le réveil du Guadeloupéen lors du dernier match, il pourrait voir celui-ci se réduire de manière conséquente.

Fabien Causeur
Avec la blessure de Parker, il avait l’occasion de briller jusqu’au rétablissement du meneur des Spurs. Hélas, Fabien Causeur a enchaîné les performances médiocres, excepté contre la faible équipe du Bélarus. Il a fait preuve d’une maladresse incroyable lors du premier match contre l’Espagne et face à la Belgique avec un cinglant 0 pointé. Il a malheureusement mis en lumière qu’en l’absence de Parker, la France n’avait pas de meneur compétitif au niveau international.

Tony Parker
C’est un flop sans en être un. On sait Tony Parker diminué par sa blessure à l’œil. Néanmoins, la star de l’équipe de France n’est pas aussi flamboyante qu’avec sa franchise de San Antonio. 2 petits points contre l’Espagne il y a une semaine, 7 seulement contre la Belgique… Celui qui a porté les Bleus jusqu’en finale de l’Euro n’est pas au meilleur de sa forme avec des lunettes gênantes. Le meilleur reste sans doute à venir.