Accès direct au contenu

Handisport

Handisport - Voile - Damien Seguin a marqué les esprits

Engagé en 2.4, Damien Seguin a remporté la manche de coupe du monde organisée à Hyères. Idéal pour lancer la préparation aux Jeux paralympiques et le Tour de France à la voile auquel il participera avec le bateau de la Fondation FDJ.

UN HUITIЀME À HYЀRES « Le circuit de Coupe du monde est désormais fermé. Seuls les meilleurs au classement mondial sont autorisés à y participer. Il y a avait donc tous les ténors de la série à Hyères, pour cette manche. Cette victoire est satisfaisante. J’ai alterné le très bon et le mitigé car j’ai commis quelques erreurs de gestion et connu des problèmes matériels. Mais au regard des conditions climatiques délicates et un petit vent récurrent, je m’en suis bien sorti. C’est de bon augure pour la suite. J’ai l’intention de marquer les esprits et ce succès me permet de le faire. Après, il me faut retrouver de manière constante la plus haute marche des podiums internationaux. » Il s’agissait de la huitième victoire de Seguin dans le Var.

UN NOUVEAU BATEAU VALIDÉ « J’espérais pouvoir le tester avant mais cela n’a pas été le cas. Du coup, cette manche de coupe du monde était le baptême du feu de mon nouveau quillard. Cela s’est bien passé puisque j’ai décidé de le valider et de l’intégrer à ma flotte. Je vais donc devoir choisir entre deux bateaux pour les Jeux paralympiques de Rio. Les critères porteront sur les sensations et aussi le nombre de victoires acquises sur les manches de Coupe d’Europe et de Coupe du Monde. Mais c’est un problème de riche. Néanmoins, ce n’est jamais simple de choisir… Car cela revient à renoncer. » 

UN CHANGEMENT DE DOMICILE BIENVENU « Me rapprocher de l’école de voile de Quiberon me permet de rentrer le soir auprès de ma famille. Je peux également réaliser une semaine complète d’entraînement tous les quinze jours. La proximité entre mon domicile et le centre d’entraînement me permet aussi de gagner du temps et de mieux récupérer. C’est idéal et la victoire à Hyères illustre déjà ça. De même, je peux plus facilement m’entraîner avec les autres régatiers. » 

UN PROGRAMME CHARGÉ« Le programme menant jusqu’aux Jeux de Rio va être chargé. Surtout la fin de l’année 2015, puisque je vais enchaîner les manches de coupes du monde et d’Europe, disputer les championnats d’Europe à Valence (Espagne) en septembre et les championnats du Monde, à Melbourne (Australie), au mois de novembre. Durant cette année, j’espère pouvoir redevenir incontournable sur 2.4 et emmagasiner de la confiance. »

TOUR DE FRANCE LA PRÉPARATION VA COMMENCER« Nous n’avons pas pu disputer le spi Ouest-France à bord de notre Diam 24 Française des Jeux – Des Pieds et des mains car il n’était pas encore totalement terminé. Nous avons donc participé à cette course avec un bateau que nous avions loué. Cela explique notre abandon et notre dernière place. Désormais, notre bateau FDJ – Des pieds et des mains est fini et nous allons pouvoir nous entraîner avec… Après, nous ne serons pas favoris au Tour de France, notre volonté est surtout de prendre position, de véhiculer un message et d’obtenir la meilleure place possible. » 

Le sonar triomphe aussiLe trio Jourdren-Flageul-Vimont-Vicary, champion du monde 2013 et 2014 en sonar, la deuxième série paralympique avec le 2.4, s’est aussi imposé à Hyères. « C’est une belle affaire pour la voile paralympique française », s’est réjoui Damien Seguin. 

Classements à Hyères2.4 : 1. Damien Seguin (France), 2. Matthew Bugg (Australie), 3. Heiko Kroeger (Allemagne), 4. Helene Lucas (Angleterre), 5. Bjornar Erikstad (Norvège).

Sonar : 1. France (Jourdren-Flageul-Vimont-Vicary), 2. Australie, 3. Allemagne, 4. Angleterre, 5. Norvège.

Jérôme Savary