Accès direct au contenu

Handisport

Handisport - Le cas Markus Rehm ne fait pas débat chez les Bleus

Auteur de la cinquième meilleur performance mondiale de l'année, chez les valides, le sauteur en longueur Markus Rehm et sa prothèse suscitent la polémique. Sauf chez les Bleus.

Marie-Amélie Le Fur l’a dit. Elle n’est pas pour des compétitions mêlant handi et valides. Julien Héricourt, le directeur sportif de l’équipe de France partage. Selon lui, il ne s’agit pas de savoir si un athlète handisport peut ou non concourir contre les valides… Il s’agit d’estimer dans quelle mesure, la prothèse carbone à restitution d’énergie, celle utilisée par les amputés, procure ou non un avantage… Or aujourd’hui, il semble que cette prothèse en procure un comme il fut constaté que les combinaisons des nageurs engendraient une inégalité sportive.

Markus Rehm, le sauteur en longueur allemand, amputé de la jambe droite a bondi à 8,40 m et établi la cinquième performance mondiale valide de l’année. « Bien tendu, cela démontre qu’il a des capacités extraordinaires et qu’il maîtrise parfaitement la technique de ce saut car d’autres amputés utilisant cette même prothèse ne sont pas aussi performants. Mais il est impossible de comparer des épreuves de valides et des épreuves de personnes amputées et appareillées. »

 J. S.

Articles liés