Accès direct au contenu

Handisport

Handisport – JO Olympiques : «Marie Bochet, le porte-drapeau idéal»

Frédéric Delpy est revenu sur la riche actualité de la Fédération Française Handisport : son nouveau poste de DTN, l’annonce du porte drapeau pour les Jeux paralympiques d’hiver 2018 et les projets de développement.

Ce n’est pas vraiment une surprise. Davantage une évidence. Marie Bochet, quadruple championne paralympique à Sotchi en 2014, a été nommée porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux paralympiques d’hiver 2018, disputés à PyeongChang (Corée du Sud) du 9 au 18 mars. « Il y a ses résultats exceptionnels mais pas seulement, commente Frédéric Delpy, le président de la Fédération Française Handisport. Très grande championne, Marie, 23 ans, véhicule aussi une image très positive. Elle est fière de représenter sa Fédération, en phase avec ses valeurs. Souriante, sérieuse, travailleuse, sa soif de vaincre est communicative. Une capitaine de route idéale. Un porte-drapeau modèle. » Elle succède, dans cette fonction, à Vincent Gauthier-Manuel.

La jeune femme, flattée et honorée, va bénéficier d’un suivi très pointu. « La fonction peut engendrer pas mal de sollicitations, développe Frédéric Delpy. Nous veillerons à réguler et à ménager ses interventions et ses déplacements à Paris afin qu’elle puisse se préparer dans les meilleures conditions. »

Un top 5 visé à PyeongChang

Le nouveau président de la FFH n’a pas fait de langue de bois quant à ses attentes. « Je veux voir une équipe de France performante. On espère qu’elle fera aussi bien, voire mieux, qu’à Sotchi. » En Russie, les Français emmenés par leur nouvelle porte-drapeau, avait terminé au cinquième rang des nations avec un total de douze médailles (5 or, 3 argent et 4 bronze). « J’ai une confiance totale en Christian Fémy, le directeur sportif, et son staff. Il est très précis, il ne se disperse et dispose d’une vraie maîtrise de la très haute performance. » Frédéric Delpy a aussi tenu à recevoir les athlètes de la FFH, qui composent à 100 % la délégation France paralympiques, la veille de ce jour J -100. « Je leur ai rappelé qu’ils représentaient France Paralympique et la FFH. Je tenais aussi à leur dire de profiter, de prendre du plaisir. »

Première sortie officielle du nouveau DTN

Jean Minier parti rejoindre le Comité Paralympique Sportif et Français, son successeur, Christian Février, a été nommé officiellement fin octobre. En confiant ce poste de Directeur technique national à un fidèle de la FFH, Frédéric Delpy a opté pour la continuité. « C’est vrai. On peut me reprocher d’avoir fait ce choix alors que j’ai parlé d’un projet ambitieux, nouveau… Mais Christian Février, parmi les trois candidats que j’ai reçus, m’a semblé être celui qui est le plus en phase avec le projet. La mise en œuvre qu’il a commencée à développer me conforte dans cette idée. » Christian Février possède une solide expérience du mouvement handisport et une véritable expertise de ses spécificités. Passé par différents postes comme le développement, le travail auprès des jeunes… le nouveau DTN pourra mener de front les différents axes de travail : performance, augmentation du nombre des licenciés, développement de thèmes autour du sport santé, du sport pour tous… Pour Christian Février et sa nouvelle équipe, ce rendez-vous des J – 100 et les Jeux paralympiques d’hiver marquent leur entrée dans cette nouvelle fonction.    

Jérôme Savary