Accès direct au contenu

Voyou !

Wenger a fait le traitre pour avoir Park

le10sport

Park Chu-Young va s'engager avec Arsenal alors qu'il devait signer à Lille. Comment expliquer ce revirement de situation ? Facile, il suffit de prendre l'agenda d'Arsène Wenger, pas classe sur ce coup.

Arsène Wenger pourrait finir par avaler ses leçons de morale. Avec sa raie de côté, le manager des Gunners, toujours élégant, poli et propre sur lui a dévoilé une face cachée peu reluisante sur le dossier Park Chu-Young. Petit rappel des faits (voir tout en bas pour la totale). Le Sud-Coréen devait passer la deuxième partie de sa visite médicale samedi matin à Lille pour s’engager dans la foulée mais les dirigeants du LOSC ont trouvé sa chambre vide en allant le chercher à l'hôtel ! Il était parti pour Londres afin de s’engager avec Arsenal. L'Equipe a pu reconstituer ce qui s'est passé dans la nuit de vendredi à samedi.

Un coup de fil nocturne
Ainsi, peu avant minuit, le joueur de Monaco a reçu un coup de fil d'Arsène Wenger, qui a aussitôt prévenu les dirigeants de l’ASM qu'ils allaient recevoir un appel téléphonique des Gunners. A 2h30, Etienne Franzi, le président monégasque, est effectivement prévenu qu'un accord a été trouvé entre son joueur et le club londonien. La nuit passe et deux clubs s'entendent dans la journée pour le transfert de Park : 3 millions d'euros d'indemnité (+ 2 millions de bonus) et un salaire mensuel de 190 000 euros. Soit des termes dépassant la proposition de Lille qui ne fera, à n'en pas douter, aucun cadeau à Wenger si cleui-ci se manifeste pour Eden Hazard.